Nîmes Métropole affiche "des finances dans le rouge"

 |  | 590 mots
Lecture 3 min.
Franck Proust présidait le conseil d'agglomération de Nîmes Métropole le 21 septembre 2020.
Franck Proust présidait le conseil d'agglomération de Nîmes Métropole le 21 septembre 2020. (Crédits : Guillaume Mollaret)
Selon le nouveau président de Nîmes Métropole, Franck Proust (LR), les finances de la collectivité sont gravement à la peine. L’élu reporte le vote du budget 2021 à décembre prochain, et annonce des économies de personnel et le renoncement à certains investissements.

"Réagir est vital. Nous avons deux ans pour réaliser ce redressement. En l'état, nous ne sommes pas en mesure de voter le budget 2021 au mois de décembre. Il faudra sans doute attendre un mois ou deux de plus."

Nouvellement élu à la présidence de Nîmes Métropole, Franck Proust (LR) ne mâche pas ses mots à l'égard de la situation financière de sa collectivité. Après audit, celle-ci se trouve, selon lui, "au bord de la tutelle" en raison de la gestion de son prédécesseur, et adversaire politique de longue date, Yvan Lachaud (Nouveau Centre).

"Ce n'est pas moi qui l'affirme mais le préfet du Gard lui-même, poursuit l'ancien député européen. Il m'a dit que Nîmes Métropole était...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2020 à 8:02 :
Il ne faut s'étonner de rien après avoir visionné le reportage d'Elise LUCET sur la gestion de l'eau à Nîmes. On tremble retrospectivement en sachant qu' Yvan LACHAUD voulait confier à Jacques GAUDIBERT et Olivier JALAGUIER d'importantes responsabilités dans la gestion des finances de NIMES METROPOLE. Chacun sait l'incompétence de ces deux "fantômes" dont le seul fait d'armes est d'appartenir à la "franc-maçonnerie" nîmoise.Pour le reste, on en connait les "embrouilles"...
a écrit le 23/09/2020 à 9:55 :
Le centre de Nîmes est depuis quelques années magnifique et refait de fond en comble, sans compter les équipements de prestige comme le musée de la Romanité... et les anciens qu'il faut entretenir. Alors c'est super, ça en jette sur Instagram, mais tout cela a un coût et les Nîmois ne se sont rien refusé ces dernières années. C'est assez étonnant quand on met ces investissements en perspectives avec les données économiques de la ville qui sont loin d'être excellentes. Alors j'imagine que l'idée était de développer le tourisme international... ça tombe vraiment mal avec cette conjoncture qui risque de durer.
a écrit le 22/09/2020 à 19:35 :
Les remugles du socialiste Georges Frêche ?
a écrit le 22/09/2020 à 14:54 :
Comment fait'on pour expulser des fonctionnaires territoriaux coûteux et improductifs?
Pourtant ça devrait être la norme à chaque élection, ça ne devrait pas être un métier à vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :