Martin Malvy promet d'étendre le pôle Aerospace Valley au Languedoc-Roussillon

 |   |  316  mots
Martin Malvy assure que le Languedoc-Roussillon aura un rôle à jouer dans le pôle de compétitivité
Martin Malvy assure que le Languedoc-Roussillon aura un rôle à jouer dans le pôle de compétitivité (Crédits : Rémi Benoît)
Martin Malvy, président de Conseil régional Midi-Pyrénées, a assuré, le 13 mai à Arcachon (33) que le pôle de compétitivité que sa région partage avec l'Aquitaine s'étendra au Languedoc-Roussillon dans le cadre de la fusion des régions.

C'est à Arcachon (33) que Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, a fait l'annonce, mardi 13 mai : « Le pôle de compétitivité Aerospace Valley sera élargi à Languedoc-Roussillon ». Ce pôle de compétitivité, qui vient de fêter ses 10 ans, compte 800 entreprises, dont 450 PME. Dans le cadre de la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, effective au 1er janvier 2016, cette annonce se veut rassurante pour Montpellier et sa région.

"Demain, de nouvelles régions vont naître. Ce que nous avons construit entre Midi-Pyrénées et Aquitaine épousera le nouveau périmètre de ces régions. Toulouse et Bordeaux resteront le cœur de ce pôle de compétitivité. Mais Montpellier avec le centre spatial universitaire et sa dominance dans le secteur des nano-satellites, ainsi que Perpignan au titre de la maintenance aéronautique, partageront cette formidable aventure."

Avec plus de 600 projets R&D labellisés, Aerospace Valley représente 120 000 emplois dans les domaines aéronautique, espace et systèmes embarqués, ce qui en fait le premier pôle français en la matière. Des grands comptes comme Airbus, Air France ou encore Thales en sont membre.

La sous-traitance d'Airbus

Lors des 1ères Rencontres de la nouvelle région, organisées par Objectif Languedoc-Roussillon et Objectif News à Montpellier le 4 mai dernier, le directeur général d'Aerospace Valley, Antoine Jouin, évoquait la nécessité de renforcer la sous-traitance d'Airbus sur le territoire, afin de maintenir la compétitivité du géant de l'aéronautique, et donc la possible extension du réseau des sous-traitants à Montpellier et sa région :

« Nous sommes habitués à travailler tous ensemble depuis l'origine des pôles, et la fusion des régions est une vraie opportunité, même s'il y a des craintes. La question, c'est comment garantir cette présence dans les territoires pour aider les PME ? »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2015 à 16:51 :
ça n'engage que lui car dans 7 mois il y a élections régionales !!!!
a écrit le 14/05/2015 à 7:42 :
A illiad, peut-être tout simplement la quasi-absence de personnel ayant des compétences dans le domaine de l'aéronautique en LR, non ? Le LR, la région grenouille qui se prend pour un boeuf ! J'habite dans cette région et je sais de quoi je parle.
Réponse de le 14/05/2015 à 8:15 :
Savez vous lire entre les lignes ryvv ? C'est justement ce que je dis. D'ailleurs je ne suis pas certain que M. Malvy soit habilité à décider de où et comment investit Airbus qui n'est ni le joujou du Conseil Régional de Midi Pyrénées, ni celui la Ville de Toulouse mais une entreprise privée. Par contre, je ne vois pas le rapport avec les commentaires négatifs sur la région LR... Il faut vous calmer !
a écrit le 14/05/2015 à 5:36 :
Arcachon n'est pas dans le departement 29!
a écrit le 13/05/2015 à 18:03 :
On ne voit pas bien ce qui empêchait les entreprises de l'aéronautique de s'installer en LR avant la fusion de régions s'ils en avaient besoin... ça sent vraiment l'entourloupe...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :