Jean-Luc Moudenc, porte-parole des métropoles dans le débat national

 |   |  527  mots
Jean-Luc présidera la nouvelle associations des métropoles et grandes villes de France
Jean-Luc présidera la nouvelle associations des métropoles et grandes villes de France (Crédits : DR)
Le 1er janvier 2016, l'Association des Maires de Grandes Villes de France (présidée par le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc) et l'Association des Communautés Urbaines de France (présidée par le maire de Lyon Gérard Collomb), ne feront plus qu'une. Le maire de Toulouse prendra la présidence de la nouvelle entité, dont la mission sera de faire entendre la voix des métropoles dans le débat public.

Le rapprochement était dans les tuyaux depuis déjà deux ans. L'Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF) et l'Association des Communautés Urbaines de France (ACUF) vont disparaitre pour laisser place à une nouvelle association d'élus.

Michel Destot, ancien maire de Grenoble et ancien président de l'AMGVF, avait déjà enclenché le processus en regroupant physiquement les deux associations dans les mêmes locaux parisiens. Son successeur Jean-Luc Moudenc met donc sur les rails la nouvelle structure dont le nom pourrait être "Communautés urbaines et Métropoles de France" et en prendra logiquement la présidence.

Les conseils d'administration des deux associations viennent d'entériner la fusion. L'Assemblée générale constitutive de la nouvelle association se tiendra le 6 novembre 2015 pour un démarrage au 1er janvier 2016. Gérard Collomb sera vice-président.

Jean-Luc Moudenc "métropolitain" convaincu

Outre la nécessité de faire des économies d'échelle, les deux associations veulent ainsi gagner en visibilité, notamment à l'heure de la réforme territoriale et des baisses de dotations de l'État :

"Il faut œuvrer à ce rapprochement. C'est une nécessité. Le monde urbain est malmené, confronté à des réformes d'une ampleur considérable. Dans le contexte de baisse des dotations aux collectivités locales, il est fortement mis à contribution sans que cela soit bien justifié. Le monde urbain doit être plus audible pour faire entendre ses spécificités. Il doit, en lien avec les autres niveaux de collectivités, être en mesure de mieux expliquer et de faire comprendre ses engagements au service du plus grand nombre. En fusionnant les deux associations, le monde urbain va donner naissance à une nouvelle 'marque'. Elle comptera parmi les acteurs publics", explique Jean-Luc Moudenc.

Le maire de Toulouse a placé son conseiller Antoine Grezaud (ex-directeur de cabinet) à la manœuvre pour ce rapprochement. Jean-Luc Moudenc s'est toujours dit préoccupé par le poids des métropoles dans le débat national, surtout depuis l'annonce de la réforme territoriale et la fusion des régions. Il a d'ailleurs noué très tôt avec le maire de Montpellier Philippe Saurel une sorte d'"alliance sacrée" pour que leurs deux métropoles soient entendues au sein de la future grande région. Lors des débats sur la loi Notre, le président de Toulouse Métropole affirmait que "les régions n'ont pas à dicter leur loi aux métropoles".

Donner une voix au monde urbain

Pour rappel, l'AMGVF accueille en son sein à la fois des maires de villes-centre, des présidents de communautés d'agglomération, des présidents de communautés urbaines et des présidents de métropoles. Elle compte, au 1er janvier 2015, 92 adhérents et se donne pour mission de "promouvoir la dimension urbaine dans la société française".

L'ACUF, quant à elle compte, une vingtaine d'adhérents (les plus grandes villes ou communautés d'agglomération de France) et veut contribuer à "confronter les expériences propres aux communautés urbaines et métropole de France et les positionner comme acteurs incontournables de l'organisation des territoires".

Les deux associations ont ensemble contribué à l'émergence des métropoles (loi de janvier 2014).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :