Une aide d'urgence pour les retraites en Languedoc-Roussillon

Par Anthony Rey  |   |  307  mots
Marisol Touraine annonce une aide d'urgence pour les retraites en Languedoc-Roussillon (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé, le 18 décembre, le déblocage d'une aide exceptionnelle de 800 € par retraité touché par un retard de versement. La CARSAT L-R, noyée sous les dossiers, devrait gérer 31 000 départs en retraite sur 2014.

Dans un communiqué publié le 18 décembre, Marisol Touraine annonce qu'une aide exceptionnelle de 800 € sera versée aux nouveaux retraités touchés par des retards dans le versement de leur pension par la Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) du Languedoc-Roussillon et de Nord-Picardie.

"Cette aide sera versée par les deux Caisses d'assurance retraite concernées sur fonds d'action sociale, précise le ministère des Affaires sociales. La ministre demande par ailleurs au Directeur de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) de mettre en œuvre un plan d'action renforcé afin de mettre un terme à ces retards avant la fin du mois de janvier 2015."

31 000 nouveaux retraités en 2014

En Languedoc-Roussillon, la CARSAT L-R, dans son dernier décompte, indique qu'elle devra traiter "plus de 31 000 départs en retraite" en 2014. L'an passé, la Caisse a du gérer "près de 30 000" nouvelles attributions de retraite personnelle.

Toujours en 2013, au plan national, 683 044 nouveaux retraités ont été enregistrés, soit une hausse de 16,8 % des attributions par rapport à 2012.

Structure de droit privé, la CARSAT L-R assure diverses missions : gestion des retraites, action sociale, plan de prévention des risques professionnels, etc. Sur les 810 salariés qu'elle emploie actuellement, la moitié environ sont chargés des retraites.

Des spécificités régionales

Parmi les facteurs qui affectent actuellement le traitement de ces dossiers, la CARSAT L-R cite "une activité retraite plus heurtée qu'auparavant", due notamment aux effets de la réforme de 2010, qui a reporté l'âge de départ : les assurés nés en 1953 sont nombreux à déposer leurs demandes. Les fluctuations sont également dues à l'assouplissement du dispositif des carrières longues, prévu par le décret du 2 juillet 2012.

Enfin, la proportion des assurés ayant travaillé dans plusieurs régimes est plus élevée en Languedoc-Roussillon (59 %) qu'ailleurs en France (49 %).