Sondage municipales 2020 : à Montpellier, les écologistes créent la surprise

 |   |  1380  mots
Montpellier, place de la Comédie.
Montpellier, place de la Comédie. (Crédits : Wolfgang Staudt via Wikipedia (CC 2.0))
SONDAGE EXCLUSIF. Notre sondage BVA-La Tribune-Public Sénat pour les élections municipales de 2020 à Montpellier annonce un possible coup de tonnerre à six mois de l'échéance, avec un coude-à-coude inattendu entre la liste EELV et celle que conduirait le maire sortant, Philippe Saurel.

C'est une bombe politique : selon notre sondage BVA-La Tribune-Public Sénat, EELV confirme et améliore son excellent score des européennes à Montpellier en vue des municipales. Le parti écologiste fait jeu égal avec le maire sortant, Philippe Saurel, pourtant l'un des premiers maires élus en 2014 après avoir anticipé la faillite des partis traditionnels.

Notre sondage BVA-La Tribune-Public Sénat pour les élections municipales de 2020 à Montpellier annonce un possible coup de tonnerre à six mois de l'échéance, avec un coude-à-coude inattendu entre la liste EELV et celle que conduirait le maire sortant, Philippe Saurel (qui entend maintenir le suspense sur une nouvelle candidature jusqu'aux dernières semaines avant la date limite de dépôt des listes). Sur les brisées d'une excellente campagne pour les élections européennes de mai dernier, où le parti écologiste avait obtenu un score de 19,5 % des voix à Montpellier (contre 13,4 % en moyenne en France), une liste EELV autonome pour les municipales pourrait faire encore mieux, en étant créditée de 21 % à 23 % d'intentions de vote au 1er tour. Dans l'hypothèse où LREM alignerait un candidat officiellement investi, EELV réalise même...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2019 à 15:55 :
Philippe Saurel...LREM ,est-ce si compliqué de le mettre dès le départ de l'article .

En janvier 2017, il apporte son soutien à la candidature d'Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle de 2017, et intègre ainsi son équipe de campagne.En mai 2019, il soutient Nathalie Loiseau et la liste de LREM pour les Élections européennes.
Aux élections européennes de Mars 2019, il soutient la Liste Renaissance soutenue par Emmanuel Macron.Il fait parti de cette aile droite du PS qui est parti chez Macron.
a écrit le 20/09/2019 à 8:57 :
Jadot à la tête de l'écologie c'est comme mélenchon à la tête de la gauche, la certitude que ces deux mouvements seront discrédités et condamnés à régresser. Ils sont là pour ça !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :