Isotropix, la start-up montpelliéraine qui collabore avec Lucasfilm

Par Anthony Rey  |   |  403  mots
Sébastien Guichou et Sam Assadian, co-fondateurs d'Isotropix (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Isotropix s'apprête à lancer, en 2016, la nouvelle version de son logiciel 3D innovant, ce qui facilitera son installation en Amérique, où elle veut multiplier les diffuseurs de son outil auprès des studios d'effets spéciaux. La société a participé aux grands blockbusters de 2015 ("Divergente 2", "MI5 : Rogue Nation") et 2016 ("Batman vs Superman").

Créé en 2011 à Montpellier, l'éditeur d'outils 2D/3D Isotropix finalise une nouvelle version de son logiciel d'infographie Clarisse, qu'il commercialisera dans le courant du 1er trimestre 2016. Avec cette évolution, ce produit innovant haut de gamme (au lieu de travailler de manière séquentielle et segmentée, imposant un temps de calcul très long, l'outil permet de construire l'image en temps réel) permettra à la société d'élargir son marché.

Une nouvelle cible

Isotropix compte une dizaine de grands studios d'effets spéciaux à son porte-feuille, dont Lucasfilm/ILM ("Star Wars : Le Réveil de la Force", en salles le 16 décembre), Double Negative ("Divergente 2 : L'Insurrection", "Mission Impossible 5 : Rogue Nation") ou Weta Digital ("The Hobbit", "Fantastic Four"). Avec une version plus accessible de Clarisse, l'éditeur va s'attaquer aux studios de taille inférieure (de 20 à quelques centaines de techniciens), qui sont entre 3 000 et 4 000 dans le monde.

"Les grands studios, qui emploient plusieurs milliers d'infographistes, ont l'habitude d'intégrer les logiciels d'infographie dans leur chaîne de développement, explique Sam Assadian, P-dg d'Isotropix. En améliorant les fonctionnalités de Clarisse, nous permettrons aux petits studios, qui n'ont pas les budgets de R&D pour financer cette intégration, d'avoir accès à un produit haut de gamme tel que le nôtre."

La Côte Ouest en vue

De même, Isotropix va ouvrir, d'ici fin 2016, ses premiers bureaux commerciaux sur la Côte Ouest des États-Unis, où elle emploiera trois personnes (six en 2017). L'objectif est de densifier le réseau de revendeurs sur toute la zone Amérique du Nord.

"Les distributeurs ont l'habitude d'adresser directement le marché local - celui d'une ville comme Los Angeles, par exemple -, ce qui nous pose problème quand il s'agit de gérer une multitude de petits comptes, poursuit Sam Assadian. Avec la nouvelle version de notre produit, nous allons multiplier le nombre de revendeurs, qui pourront "ouvrir les vannes", et réaliser 99 % du chiffre d'affaires en direct."

La société, installée au BIC de Montpellier depuis sa création, a déménagé dans les locaux de l'ancienne mairie en 2014, où ses effectifs ont doublé en un an (20 personnes), et passeront à 35 personnes en 2016. Elle a déjà participé à la conception de plusieurs films à gros budgets qui seront à l'affiche l'an prochain, tels que "Batman vs Superman" ou "Star Trek : Beyond", dont la bande-annonce a été dévoilée le 14 décembre.