Création d'un pôle économique commun à la Ville et la Métropole de Montpellier

Par Anthony Rey  |   |  772  mots
(Crédits : Edouard Hannoteaux)
Philippe Saurel, maire et président de la Métropole de Montpellier, a annoncé, le 13 janvier, une reconfiguration d'ampleur de diverses structures administratives au sein des deux entités. Celle-ci concerne un tiers des effectifs totaux, soit 500 fonctionnaires.

Philippe Saurel a donné le détail, le 13 janvier, du 3e mouvement de réorganisation touchant ses services, à la Ville et à la Métropole de Montpellier, depuis sa victoire aux élections municipales de mars 2014. Cette opération ("Saurel III") se traduit d'abord par une modification de plusieurs structures administratives au sein des deux collectivités - "afin de leur donner une nouvelle impulsion, car après une longue séquence de plusieurs élections, nous passons maintenant à la phase de construction, plus que de gouvernance", selon l'édile.

Un nouveau département économique

La principale annonce concerne la création d'un département commun à la Ville et à Montpellier Méditerranée Métropole (M3M), qui interviendra sur le développement économique, l'emploi et l'insertion. Il sera piloté par Chantal Marion, actuelle vice-présidente de M3M en charge de l'économie, en lien avec plusieurs élus référents sur chacun des sept "piliers" de la stratégie métropolitaine : Sonia Kerangueven pour la Smart City, Caroline Navarre pour la Santé, ou encore Gilbert Pastor, maire de Castries (34), spécialement nommé pour les relations internationales.

"Par rapport à l'ancien service de développement économique de M3M, ce pôle montera en puissance dans la collaboration avec le tissu entrepreneurial, explique Philippe Saurel. C'est fondamental car la Ville et la Métropole portent le développement économique au sein de la grande région. Le lien avec la Ville se fait à travers le volet insertion, et dans la perspective des compétences que nous transmettra le Département de l'Hérault d'ici le 1er janvier 2017 au titre de la loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la République, NDLR)."

500 fonctionnaires impliqués

Les autres chantiers administratifs annoncés par Philippe Saurel portent sur la mutualisation des services à l'urbanisme et l'aménagement des territoires entre la Ville et M3M; une synergie renforcée entre, d'une part, la Ville et le centre d'actions sociales, et d'autre part, M3M, alors que celle-ci récupère la politique de la ville et des quartiers prioritaires; et le rattachement direct des missions "Montpellier au quotidien" et "Montpellier Grand Cœur" au cabinet de Philippe Saurel.

Pour coordonner cette organisation, une direction "Modernisation de l'action publique" sera également créée, en même temps qu'une mission "Dialogue public" intégrant l'administration liée aux procédures de participation citoyenne. Par ailleurs, une Direction de la coopération territoriale sera mise en route pour gérer les relations avec les intercommunalités voisines, et plusieurs villes partenaires telles que Sète (34), Nîmes (30), Perpignan (66), Narbonne (11) et Toulouse (31).

Le nouvel organigramme accompagnant ces changements sera finalisé et communiqué en juin prochain. Selon Philippe Saurel, cette reconfiguration se fera à effectifs constants, "sans recrutements et uniquement par redéploiement", et concerne le tiers de l'effectif global de la Ville et de M3M, soit 500 fonctionnaires.

Évolutions autour du tourisme

Cette salve d'annonces sur le plan administratif se double de plusieurs ajustements techniques au sein des élus de la Ville et M3M, et dans le cabinet de Philippe Saurel. Sur ce dernier point, le maire annonce la nomination de Khantally Phoutthasang, qui démissionne de son poste de conseillère municipale et communautaire pour rejoindre Fabrice Samuel (directeur de cabinet) et Simine Namdar (chef de cabinet) à la fonction de chef de cabinet adjointe. Pour sa part, François Delacroix, ex-directeur de cabinet de Georges Frêche pendant dix-huit ans, et qui a, depuis, rejoint Philippe Saurel, se voit confier une mission de six mois en rapport avec le Parlement des Territoires (le pôle métropolitain), avant de faire valoir ses droits à la retraite.

Parmi de nombreux changement ou permutations de délégations entre élus à la Ville et M3M, l'évolution la plus notable concerne le tourisme. Jean-Luc Cousquer, actuel président de l'Office de tourisme de la Ville, prend la présidence de l'Office du tourisme métropolitain nouvellement créé. Cet organisme coiffera les divers Offices du tourisme des communes de M3M, et travaillera en collaboration avec les villes de Sète, La Grande Motte, Saint-Guilhem-le-Désert et Pézenas, mais aussi avec Midi-Pyrénées, sur les programmations culturelles notamment.

"En terme de culture, la Ville et la Métropole ont des compétences croisées avec l'État et la Région, avec qui je veux avoir des discussions : la loi nous permet de recevoir de chacun d'eux des délégations sur le territoire que nous couvrons", indique Philippe Saurel.

À la Métropole, la délégation au tourisme est confiée à Véronique Perez, ex vice-présidente de la CCI de Montpellier.