L’Agglo de Béziers mise sur le développement économique

 |   |  755  mots
L'Agglo prévoit l'ouverture d'un tiers lieu dédié à l'innovation en 2019
L'Agglo prévoit l'ouverture d'un tiers lieu dédié à l'innovation en 2019 (Crédits : DR)
Depuis dix ans, Béziers Méditerranée Agglomération a fait du développement économique et de l’emploi sa priorité, y consacrant 20 % de ses investissements. Le bouclage de dossiers tels que Barba, Décathlon ou Leroy Merlin ainsi que le projet d’un futur tiers lieu dédié à l’innovation témoignent de son dynamisme.

« Pour que le Biterrois rayonne et attire, il faut se donner les moyens de ses ambitions », rappelle Frédéric Lacas, président de Béziers Méditerranée Agglomération.

Avec ses 17 communes regroupant 125 000 habitants, l'Agglo biterroise, qui jouit d'une position géographique stratégique (carrefour entre autoroutes A9, A75, aéroport...) se positionne aujourd'hui comme le second bassin industriel de l'ex-LR.

Renforcer l'attractivité

Le 25 octobre dernier, la Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) rendait un avis favorable à l'implantation d'un magasin de l'enseigne Leroy Merlin sur le parc de la Méridienne à Villeneuves-lès-Béziers.

« Leroy Merlin (ouverture prévue en 2020) va pouvoir enfin arriver sur notre territoire. Tous les recours sont rejetés. Bravo à l'entreprise et à nos élus qui ont défendu le projet. C'est une victoire collective pour l'emploi que l'Agglomération a accompagnée depuis le début », s'est félicité le président de l'Agglomération Béziers Méditerranée.

Le projet d'implantation de l'enseigne Leroy Merlin (ouverture prévue en 2020) devrait favoriser la création de 128 emplois sans compter les retombées économiques indirectes induites par la construction d'un bâtiment de 11 000 m2.

D'autres projets de cet ordre ont déjà vu le jour sur cette même zone, comme Décathlon qui vient d'inaugurer l'ouverture de son magasin. Ou le Groupe Barba, mareyeur et transformateur de produits de la mer, qui a quitté Frontignan et investi 8 M€ pour s'installer à Villeneuve-les-Béziers.

« On ne peut que se réjouir de cette dynamique enclenchée par des entreprises locomotives », s'enthousiasme Frédéric Lacas.

Même effervescence sur les 13 parcs d'activité que compte l'Agglo biterroise. Sur le parc d'activités économique de Mercorent, le groupe biterrois Maisons Lacin, constructeur de maisons individuelles, a inauguré en septembre 2018 son nouveau siège social doté d'un showroom de 500 m2. Coût de l'investissement : 1,8 M€.

On pourrait encore citer le groupe suisse Éléphant Vert, acteur industriel et fournisseur de biosolutions pour l'agriculture, qui a élargi son périmètre géographique en implantant son nouveau site de production sur la ZAE Béziers Ouest, avec l'ambition de devenir l'un des cinq leaders mondiaux dans son domaine d'ici huit ans.

Ou encore Technilum, concepteur et fabricant français de mobilier urbain d'éclairage, qui a inauguré un nouvel écrin ultra design. L'entreprise, qui emploie 38 salariés, a investi 5,4 M€ dans ce projet immobilier.

Pour 2019, de nouveaux projets d'implantations, confidentiels pour le moment, sont en cours de négociation.

Revitaliser le centre-ville

Accueillir les entreprises par l'accompagnement de foncier à prix attractifs, les aider dans leur choix d'implantation, les épauler dans leur parcours et dans leur recrutement, leur apporter une aide financière pour s'installer ou tout simplement les aider dans le montage de projets... sont quelques unes des mission de Béziers Méditerranée Agglomération qui injecte 2 M€ en direction des entreprises.

Très impliqué sur le volet start-up, l'Agglo biterroise a annoncé l'ouverture d'un tiers lieu dédié à l'innovation. Situé en plein centre ville, place Charles de Gaulle, le bâtiment de style art déco va être entièrement réhabilité (coût global du projet : 6,7M€) pour accueillir, en 2019, des espaces de coworking, des entreprises en lien avec l'économie collaborative et participative, un FabLab et la pépinière d'entreprises Innovosud, actuellement implantée sur le parc du Mercorent.

« Ouvrir un tel espace au cœur de Béziers est une opportunité unique de revitaliser le centre-ville, d'y attirer des entrepreneurs, de se placer dans une dynamique positive d'émulation. Il s'agit aussi de lutter contre l'étalement urbain et de valoriser le centre de Béziers », explique le président de l'Agglo.

Une offre de mobilité améliorée

Pour mieux s'accorder au projet de territoire inscrit dans le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) biterrois, l'Agglo a lancé une nouvelle délégation de service public qui entrera en vigueur au 1er janvier 2019. C'est l'offre de Vectalia France, filiale du groupe Vectalia, opération de transport public de référence en Espagne, qui a été validée.

Création de lignes structurantes (une vingtaine) à haute fréquence permettant en outre de desservir les parcs d'activités, horaires repensés : l'amélioration du réseau de bus se veut plus en phase avec les besoins actuels et les futurs aménagements. Le réseau sera également plus respectueux de l'environnement puisque 80% du parc roulera au gaz naturel d'ici 2028.

« Ce nouveau service de transport s'inscrit dans l'évolution attendue des usagers », conclut Frédéric Lacas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :