De l’urgence à réhabiliter les sciences dans l’enseignement…

OPINION - Les sciences de la vie et de la terre, et les sciences en général, sont des disciplines dans une balance en déséquilibre : d’un côté, extrêmement délaissées, de l’autre, nécessaires pour répondre aux enjeux de demain. (*) Par Stéphane Sauvagère, ingénieur en biotechnologies, responsable R&D à l’École de l’ADN de Nîmes, et chargé d'enseignements en biologie en vacations à la Faculté de Nîmes.

4 mn

Stéphane Sauvagère pointe le désamour pour les sciences biologiques et géologiques à une époque où elles sont primordiales pour répondre aux enjeux les plus importants.
Stéphane Sauvagère pointe le désamour pour les sciences biologiques et géologiques à une époque où elles sont primordiales pour répondre aux enjeux les plus importants. (Crédits : Reuters)

Loi de bioéthique, PMA, SARS-CoV2 et crise sanitaire, dernier rapport du GIEC... Depuis quelques mois, les sciences de la vie et de la terre (SVT) sont sous les feux des projecteurs. Tous les yeux sont rivés vers les spécialistes, les médecins et les experts. Des réponses sont attendues, des solutions sont espérées...

Pourtant, les sciences biologiques et géologiques ont été mises de côté depuis trop longtemps. Pourquoi ? Comment expliquer une certaine forme de « peur » ou de « rejet » des sciences par les jeunes ? Quelles solutions apportées afin de redonner le blason aux sciences et éviter le naufrage ?

Quand le parasitisme prévaut sur le mutualisme

En raison des réformes successives, souvent inadaptées, l'enseignement des sciences dans le secondaire fait l'objet d'un sombre tableau : dévalorisation des enseignements des disciplines scientifiques par la réduction massive du volume horaire, niveau scientifique qui baisse drastiquement depuis des années avec des programmes qui survolent beaucoup, volonté d'ultra-spécialisation, de cloisonnement et de lutte entre les disciplines scientifiques au détriment de l'interdisciplinarité et du mutualisme entre ces dernières.

Les élèves français sont beaucoup trop rebutés par les sciences dans leur globalité, ce qui se traduit par un niveau de plus en plus faible. Ce constat alarmant peut s'expliquer par plusieurs raisons : un manque d'intéressement dès le plus jeune âge en raison de programmes inadaptés, beaucoup de conceptualisation et de théorie au détriment de la pratique, prégnance du mythe du plafond de verre et de l'élitisme, et enfin des évolutions de carrière et un niveau de rémunération peu favorables.

L'urgence d'une reconstruction totale des enseignements scientifiques

Ainsi, le constat est sans appel, promouvoir l'enseignement des sciences est indispensable pour répondre aux enjeux de demain. Pour ce faire, il serait intéressant et nécessaire de mettre en place plusieurs axes d'actions.

Tout d'abord, valoriser les sciences par le travail de terrain et la pratique. Ainsi, appliquons la réflexion d'Emmanuel Kant : « L'expérience sans théorie est aveugle, mais la théorie sans expérience n'est qu'un jeu intellectuel. »

Ensuite, promouvoir l'interdisciplinarité des disciplines scientifiques. C'est une nécessité absolue de mettre en exergue l'importance de traiter une problématique scientifique en utilisant les outils, théorèmes et concepts propre à chaque spécialité scientifique, et d'en faire la synthèse pour aboutir à une conclusion rigoureuse et interconnectée.

Enfin, mettre en valeur la démarche scientifique. Il ne peut être concevable de faire des sciences sans apporter à l'élève les piliers du raisonnement scientifique : observation des faits, mise en place d'hypothèses, réaliser des expérimentations afin de réfuter ou de valider lesdites hypothèses, apporter les interprétations et les conclusions uniquement en rapport avec les résultats obtenus et cela avec rigueur et pragmatisme.

Quel devenir pour l'enseignement des sciences de la vie et de la terre ?

Puisque les SVT sont les « stars » du moment, relayer les sciences biologiques au niveau d'une simple « roue de secours » n'est plus acceptable. Des actions massives pour ces disciplines sont impératives.

Il est important de faire comprendre que ces disciplines présentent des concepts qui évoluent extrêmement rapidement et dont, certains, sont sujets à controverses, lesquelles doivent rester fondées sur les faits et l'objectivité afin d'éviter toute instrumentalisation.

Il faut faire comprendre que ces disciplines sont avant tout des sciences expérimentales et que, par conséquent, sans pratique, sans patience et sans temps, aucun résultat fiable ne peut être apporté.

Enfin, il faut adopter une véritable démarche pédagogue aussi bien auprès des élèves que les citoyens. En effet, les sciences de la vie touchent des questions sensibles : évolution des espèces, genre, génie génétique... Il est indispensable de valoriser le débat constructif entre les spécialistes et la société. Par l'intermédiaire de cette méthode, c'est aussi éviter le développement et l'enracinement de la « doxa » et de l'obscurantisme.

 « Nous aurons le destin que nous aurons mérité » (Albert Einstein)

Nous avons notre avenir dans nos propres mains. Les instances gouvernementales doivent prendre leurs responsabilités afin de promouvoir l'enseignement scientifique avec une revalorisation importante des sciences biologiques. Le monde scientifique doit être d'avantage interconnecté avec la société.

Les sciences biologiques et environnementales sont les clés de voûte pour répondre aux problématiques actuelles. Ne pas promouvoir ces champs disciplinaires - aussi bien dans la connaissance, dans la technicité que dans leurs applications - s'apparenterait à avancer avec un bateau troué et attendre le naufrage de façon inéluctable.

L'heure est donc à l'humilité et à la rigueur de l'action. Action pour les sciences et par les sciences, dans une démarche éthique et responsable.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.