Ethics Group promeut son modèle de "good company" dans l'ex-LR

 |   |  441  mots
Ethics Group a lancé Ethics Yachting pour promouvoir son idéal entrepreneurial, baptisé The Good Company, dans l'ex-LR
Ethics Group a lancé Ethics Yachting pour promouvoir son idéal entrepreneurial, baptisé "The Good Company", dans l'ex-LR (Crédits : Ethics Yachting)
Le cabinet de conseil toulousain Ethics Group, créateur d'un "mouvement d'intelligence collective" autour de l'entreprise éthique, étend la démarche vers l'ex-LR. D'abord lors d'une opération organisée le 5 juin à Saint-Cyprien (66), avant d'autres initiatives pour ancrer le mouvement à plus long terme.

Le cabinet de conseil Ethics Group, basé à Toulouse, a créé, en 2016, un mouvement baptisé "The Good Company" et visant à "soutenir et rassembler tous ceux qui veulent instaurer des modes participatifs dans les organisations et les entreprises", selon son président Thierry Pedeloup.

L'initiative s'est traduite notamment par la création, en 2017, d'un tiers-lieux de 2 500 m2 appelé Ethics Village et destiné à accueillir "en immersion" les salariés issus des entreprises et structures économiques travaillant sur la transformation de leur mode de fonctionnement. La structure a attiré 2 000 personnes dès sa première année de fonctionnement.

Dans l'ex-Languedoc-Roussillon, Ethics Group a choisi l'axe du nautisme pour promouvoir son mouvement, en installant des tiers-lieux comparables sur des bateaux. Le Toulousain a imaginé Ethics Yachting, une filiale (cinq collaborateurs) qui propose notamment de devenir propriétaire d'un bateau en usage partagé, sous forme d'abonnement pour une période de trois ans.

"La transformation, cela se vit"

Après le lancement de ce service en 2017, une nouvelle session était organisée le 5 juin sur des bateaux à moteur (Ferretti 550) et à voile (catamaran Leopard 40), stationnés sur la côte catalane, à Saint-Cyprien (66), et positionnés comme vecteurs d'innovation managériale : "le bateau permet de créer un espace où le temps s'arrête, ce qui crée un impact émotionnel commun. La transformation, cela se vit. Tous les collaborateurs se voient de la même façon, et reviennent de ces sessions avec une énergie nouvelle", affirme le président d'Ethics Group.

"Le nautisme est un secteur qui se transforme, comme n'importe quel marché aujourd'hui, et il reste de nombreuses choses à inventer sur le sujet en région. Ethics Yachting développe une nouvelle offre autour du bateau par l'usage qui permet d'accéder à la navigation de façon responsable. L'offre fonctionne sur abonnement, ce qui est moins cher, le bateau est toujours entretenu et toujours utilisé : la moyenne d'utilisation d'un bateau est seulement de quatre à six jours par an alors que beaucoup de ports saturent... Enfin, cette approche permet de travailler l'attractivité du territoire, car nous coopérons avec les maires, les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration, pour créer ensemble un tourisme responsable", poursuit Thierry Pédeloup.

La promotion de "The Good Company" (qui a donné lieu à la publication d'un manifeste disponible en ligne) se poursuivra dans l'ex-LR avec l'organisation, le 13 juin au Village by CA Montpellier, d'une nouvelle session portée par l'ambition de structurer le mouvement plus durablement. Il s'agira, selon le groupe, "d'amorcer le dialogue basé sur l'intelligence collective pour passer de la notion de groupe de personnes réunies à un collectif prêt à partager une expérience commune".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :