Le groupe Éléphant Vert investit 3 M€ à Béziers

 |   |  512  mots
Le directeur du site de Béziers, B. de Sarrau (à gauche), avec F. Lacas, président de Béziers Méditerranée (à droite)
Le directeur du site de Béziers, B. de Sarrau (à gauche), avec F. Lacas, président de Béziers Méditerranée (à droite) (Crédits : Béziers Méditerranée)
Depuis son rachat en juin 2017 par le groupe suisse Éléphant Vert, Xurian Environnement a trouvé un nouveau souffle et exporte 70 % de sa production de biostimulants vers le Mali. Installé dans la ZAE Béziers Ouest (34) depuis 2013, le site de production va bénéficier de 3 M€ d'investissements de la part de la maison mère en 2019.

Le groupe suisse Éléphant Vert a racheté les actifs de Xurian Environnement le 6 juin 2017, suite à sa mise en liquidation judiciaire. Depuis son siège social de Marne-la-Vallée, le groupe veut désormais fédérer un réseau de PME, dans le secteur des biosolutions pour les agriculteurs. Avec Xurian, il a mis la main sur le produit phare de l'entreprise biterroise : le biostimulant Ovalis Rhizofertil.

D'importants débouchés en Afrique

Depuis, Xurian Environnement a pu relancer la commercialisation de ses produits et exporte 70 % de sa production vers le Mali. Mais dans ce secteur concurrentiel, le groupe Éléphant Vert ne communique pas sur son chiffre d'affaires ou celui de ses filiales.

"Les commandes maliennes ont relancé l'activité du site de Béziers, assure pourtant Sébastien Couasnet, co-fondateur et président d'Éléphant Vert. Nous menons un important travail de terrain en Afrique depuis 2011, pour montrer l'efficacité des biostimulants, et nous sommes aussi présents au Maroc, au Sénégal, au Kenya, au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire."

Une délégation ministérielle malienne s'est d'ailleurs rendue sur le site de production de Béziers ce mercredi 27 février, afin de visiter les infrastructures.

"Une douzaine de personnes, dont la télévision nationale, la Compagnie malienne pour le développement du textile (C.M.D.T) et les interprofessions du coton (IPC) et du riz (IFIRIZ), étaient présentes. Le but était de leur présenter l'outil de production, en marge de leur présence au Salon de l'Agriculture de Paris."

"Le ministre de l'agriculture du Mali est venu visiter la société Éléphant Vert à Béziers qui fabrique notamment des fertilisants bio. Nous aidons les entreprises innovantes et d'avenir à réussir. Et elle le font brillamment", commente Frédéric Lacas, président de l'Agglomération Béziers Méditerranée.

Déploiement sur les marchés français et européens

Après l'Afrique, Éléphant Vert veut désormais s'imposer sur les marchés européens et français. En 2019, le site de Béziers va bénéficier de 3 M€ d'investissements pour doubler ses capacités de production et ses effectifs (actuellement de douze personnes), mais aussi pour développer la R&D.

"C'est un maillon central de notre stratégie car la micro-bactérie utilisée dans les produits Xurian a une très bonne activité, on le voit dans nos essais, poursuit Sébastien Couasnet. La demande de produits biostimulants est en augmentation, et pas seulement auprès d'agriculteurs biologiques. Nous travaillons à proposer une offre mutualisée grâce à notre réseau de PME."

Éléphant  Vert entend notamment développer son réseau de distribution via l'entreprise Bio3G, basée en Bretagne, rachetée par le groupe en octobre 2018, et qui dispose de sa propre force de vente.

Éléphant Vert compte plus de 900 collaborateurs, répartis sur sept sites en France et en Afrique. Il produit 180 000 tonnes de biofertilisants par an, traite plus 1,2 million d'hectares en biopesticides et 100 000 hectares en biostimulants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :