Royal Canin invente la nutrition personnalisée pour chats et chiens

 |   |  519  mots
Le siège social de Royal Canin France, à Aimargues (30).
Le siège social de Royal Canin France, à Aimargues (30). (Crédits : Reuters)
Les équipes R&D de l’entreprise gardoise Royal Canin ont travaillé durant sept ans au développement d’une offre innovante, tant dans sa conception que son modèle économique. Explications.

Chiens et chats ont désormais eux aussi droit à un régime personnalisé. L'industriel gardois Royal Canin vient en effet de lancer cette semaine un nouveau produit baptisé Individualis, uniquement délivré sur la base d'un diagnostic vétérinaire prenant en compte la race, le poids et les pathologies dont souffre le chien ou le chat.

Alors que les sacs de croquettes sortent par millions de l'usine d'Aimargues, le géant mondial de l'alimentation animale domestique (filiale du groupe Mars), qui truste les parts de marché avec Purina (groupe Nestlé), s'attèle donc également à une production à façon dans le but "d'adapter la nutrition d'un animal qui souffre de plusieurs pathologies."

Révolution commerciale et numérique

Pas moins de sept années de R&D ont été nécessaires aux équipes gardoises de la marque pour la création de cette production d'un nouveau genre.

"Ce n'est pas ce qui va changer le business model de l'entreprise (Royal Canin a réalisé l'an dernier 3,5 Mds € de chiffre d'affaires, ndlr). Avec Individualis, nous nous adressons à un marché de niche. Cependant, il s'agit d'une sorte de révolution commerciale et numérique, car le modèle économique est inversé. On ne propose pas une recette comme dans notre offre classique. Avec Individualis, c'est en analysant le diagnostic dressé par le vétérinaire que notre solution numérique propose une recette que nous concevons exprès, et à la juste dose, pour chaque animal... Pas moins de 10 000 formulations sont possibles", détaille Loïc Moutault, le PDG de Royal Canin.

Ainsi, avec ce service, Royal Canin apporte une exclusivité supplémentaire aux cliniques vétérinaires qui constituent avec les animaleries, ses seuls canaux de distribution après l'abandon de la grande distribution au début du siècle.

Depuis, la marque n'a cessé de tenir un discours toujours plus proche du secteur médical. Nombre des 350 recettes adressées à des races particulières de chiens et chats sont associées à des pathologies dans une visée de bien-être et de prévention car "l'alimentation est la première médecine", aime répéter Loïc Moutault en empruntant un principe énoncé jadis par Hippocrate.

Adresser 1 000 vétérinaires d'ici juillet 2020

Sur le plan industriel, les croquettes Individualis sont, comme les autres, élaborées à Aimargues selon une formule évidemment tenue secrète. Cependant, l'ensachage de cette nouvelle marque est quant à lui réalisé dans un laboratoire des Bouches-du-Rhône où des moyens humains et industriels dédiés ont été déployés récemment.

Ils sont évidemment sans commune mesure avec ceux mis en œuvre dans l'usine gardoise puisque l'objectif de Royal Canin, au travers de cette offre de service premium, est d'adresser 1 000 vétérinaires d'ici juillet 2020, sur les 5 000 que compte la France.

"Nous sommes aujourd'hui dimensionnés pour servir l'ensemble du marché européen", explique Loïc Moutault.

Bien que le prix public de cette offre demeure du seul ressort des vétérinaire, Royal Canin affirme que le coût de ce régime n'excédera pas les 2 € par jour et par animal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2019 à 14:50 :
"P....n"....On est riches...!
a écrit le 02/12/2019 à 21:13 :
P.....n! On est vraiment riche.!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :