Pradeo intègre une fonction de sécurité inédite aux smartphones Samsung

 |   |  430  mots
Clément Saad, fondateur et dirigeant de Pradeo.
Clément Saad, fondateur et dirigeant de Pradeo. (Crédits : Christine Caville)
Pradeo associe ses compétences à Samsung et dévoile, le 23 janvier, la solution Pradeo Security for Samsung. Le dispositif de sécurité permet de détecter, mais aussi d'empêcher les comportements malveillants des applications sur les smartphones du Sud-Coréen. Pradeo veut étendre sa solution à d'autres fabricants.

Pradeo a travaillé presque un an pour aboutir à une solution de sécurité inédite, contre les comportements malveillants des applications sur les téléphones Samsung. La marque et l'entreprise montpelliéraine collaborent ensemble depuis avril 2015.

"Nous essayons d'aller vers une meilleure intégration de notre solution dans l'environnement Samsung, détaille Clément Saad, fondateur et dirigeant de Pradeo. Ce travail de recherche a duré plusieurs mois, mais il exploite nos deux compétences, c'est une première à l'échelle mondiale."

Concrètement, un utilisateur pourrait être prévenu si une application accédait à des données personnelles (contacts, agenda..), et déciderait, ou non, de prendre le risque sécuritaire. La nouveauté est que l'application à risque serait alors "neutralisée à temps réel".

"Repérer un comportement malveillant, c'est notre domaine, mais bloquer ce comportement relève de Samsung. Cette capacité est activée sur les téléphones avec Pradeo Security."

Tout au long du processus de collaboration, les équipes se sont appuyées sur le local de San Francisco, où la start-up possède "un petit bureau". Elle emploie une trentaine de personne à Montpellier et une équipe commerciale à Paris.

SEGA sur la sellette

Le 18 janvier, les chercheurs de Pradeo ont annoncé avoir trouvé des failles de sécurité dans trois applications SEGA publiées sur le store Google Play, dont Sonic Dash 2 et Sonic the Hedgehog  (entre 10 et 50 millions de téléchargements) et Sonic Dash (500 millions).

Parmi les irrégularités relevées par Pradeo : la géolocalisation des utilisateurs ou la transmission de données sur les terminaux mobiles vers des serveurs distants, dont trois suspects.

"On déconseille de les utiliser. Nous avons envoyé un message à SEGA, via notre partenaire au Japon, pour les prévenir et faire part de nos recommandations."

Duplication du modèle, Apple plus sûr ?

D'après le spécialiste de la cyber-sécurité, l'environnement de la marque à la pomme ne serait pas épargné. Les contrôles dans le monde fermé d'Apple seraient plus soutenus mais pas fiables à 100 %.

"Android est plus ouvert mais c'est aussi une force, on peut se greffer et proposer nos solutions de sécurité."

Pradeo souhaite dupliquer son modèle avec d'autres marques, mais doit pour cela tisser des partenariats. Une nécessité à en croire le dirigeant qui évoque de mauvaises prévisions, en matière de cybersécurité, pour 2018.

"On a fait un livre blanc avec nos prévisions sur les menaces 2018. Les attaques bancaires devraient s'accélérer et les données des entreprises seront de plus en plus exposées."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :