Pourquoi WeFight lève 10 millions d’euros

La medtech WeFight lève 10 millions d’euros. Objectif : financer son développement à l'international, notamment en Europe, aux États-Unis et en Amérique du Sud. Son assistant virtuel d’e-santé “Vik”, qui regroupe 15 applications destinées aux patients atteints de maladies chroniques ou de cancers, devrait aussi bénéficier d’une mise à jour technologique.

2 mn

Benoît Brouard et Pierre Nectoux, les co-fondateur de Wefight, partent à la conquête de l'Europe, des Etats-Unis et de l'Amérique du Sud.
Benoît Brouard et Pierre Nectoux, les co-fondateur de Wefight, partent à la conquête de l'Europe, des Etats-Unis et de l'Amérique du Sud. (Crédits : Wefight)

Fondée à Montpellier en 2017, la startup WeFight propose un assistant virtuel pour répondre aux questions et améliorer le suivi de patients atteints de maladies chroniques ou de cancers. Ses 15 applications ont déjà atteint les 500.000 téléchargements en Europe.

« Nous adressons une quinzaine de pathologies, qui ont toutes en commun ce besoin d'accompagnement au long cours des patients, pour répondre à leurs questions, lors des différentes phases d'une maladie », détaille Benoît Brouard, co-fondateur de la société avec Pierre Nectoux.

Colombie, Brésil, Costa Rica, Argentine, Mexique

La startup vient de lever 10 millions d'euros. Parmi les investisseurs, WeFight intègre un nouveau fonds allemand, Digital Health Ventures, et le fonds français Impact Partners. WeFight consolide aussi son partenariat avec ses investisseurs historiques Investir &+ et les business-angels du réseau Badge.

Cette opération vient lui donner une nouvelle dynamique et lui permettra notamment d'accélérer son développement à l'international.

« Nous ouvrons très prochainement un bureau à Berlin pour les activités européennes, mais nous venons aussi d'ouvrir un bureau en Colombie, indique Benoît Brouard. Notre conquête de l'Amérique du Sud va se poursuivre avec des ouvertures prévues au Brésil, au Costa Rica, en Argentine et au Mexique. Enfin, nous avons eu notre premier client aux États-Unis, ce qui nous permet de nous lancer dans ce pays. »

Une meilleure compréhension du langage naturel

Autre versant du projet de WeFight : l'amélioration de sa plateforme "Vik", notamment sa capacité de compréhension du langage naturel.

« Vik répond aux patients, mais nous souhaitons investir en R&D pour le rendre plus intelligent et développer un tableau de bord "MedVik", à destination des praticiens hospitaliers et professionnels de santé. »

La partie R&D de l'entreprise se trouve d'ailleurs au siège social de Montpellier, au sein du CA Center du Crédit Agricole. Il s'agit du site le plus important de WeFight, qui emploie une quarantaine de personnes. Un second bureau dédié au commercial et au marketing se situe à Paris, dans les locaux de Station F, avec une quinzaine de salariés.

Grâce à la levée de fonds, WeFight prévoit aussi des embauches pour renforcer ses équipes commerciales et de R&D. L'entreprise aimerait atteindre une centaine de salariés en 2022.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.