Tourisme : le CRT Occitanie veut travailler les séjours hors saison

 |   |  569  mots
La filière touristique représente 10,3 % du PIB régional
La filière touristique représente 10,3 % du PIB régional (Crédits : P. Grollier)
D’après une nouvelle enquête du Comité Régional du Tourisme Occitanie (CRT), la Région reste dans le top 3 des destinations privilégiées par les Français. Mais des marges de progression seraient encore à dégager sur les ailes de saison et les courts séjours.

Pour cette saison touristique 2019, l'Occitanie reste la troisième destination préférée des Français, après la Bretagne et PACA, et dans le top 5 des lieux de villégiatures privilégiés par la clientèle étrangère de proximité (Espagne, Pays-Bas, Belgique et Grande-Bretagne). C'est le constat présenté par la CRT Occitanie, mardi 9 juillet, lors d'une conférence consacrée à la saison touristique 2019.

Sur le mois de juin 2019, et après un mois de mai en demi teinte, les professionnels font état d'une activité équivalente voire supérieure à celle de juin 2018. Et si l'épisode caniculaire de ces dernières semaines a fait baisser l'activité des prestataires d'hébergements, les trois quart des professionnels sont optimistes pour le mois de juillet.

"La spécificité de notre région, ce sont les séjours plus longs, mais aussi une part importante de séjours "non marchands", chez des amis ou en résidence secondaire, détaille Virginie Rozière, présidente du CRT. L'enjeu pour le CRT est de maintenir ce flux touristique en coeur de saison, mais surtout de développer l'avant et l'arrière saison."

Le CRT mise sur "l'Occitalité"

En effet, comme le rappelait le CRT le 7 juin dernier, lors d'une conférence à Mauguio (34), la présidente de Région Carole Delga veut installer l'Occitanie dans le top 10 des régions touristiques européennes à l'horizon 2021. Un défi qui passe par une meilleure communication autour de la destination, et par le développement des séjours au printemps et à l'automne.

"Pour un meilleur équilibre de la fréquentation touristique sur le territoire, le CRT a lancé dès le printemps une campagne de communication sur les réseaux sociaux, autour du hashtag #OnAttendQueToi, poursuit Virginie Rozière. Nous avons fait appel aux habitants pour poster des photos mettant en valeur le patrimoine local. Plus de 7 000 photos ont été partagées en un mois et demi. Ce succès illustre notre deuxième axe de communication sur la notion d'Occitalité, qui reprend les valeurs de convivialité et d'hospitalité."

Le CRT a d'ailleurs édité un guide à destination des Offices du Tourisme et des professionnels, pour illustrer ces valeurs et construire une communication commune aux treize départements "dans une logique de rouleau compresseur".

Labelliser les sites touristiques...

Pour soutenir la filière touristique, qui représente 10,3 % du PIB régional et plus de 96 000 emplois, le CRT mise aussi sur son action de labellisation des lieux de baignade "Pavillon Bleu", et sur le label Grand Site de France.

"C'est un label qui entend également anticiper les fluxs touristiques en amont, car une population hostile au tourisme, c'est contre-productif, affirme encore la présidente du CRT."

Pour mieux équilibrer les projets touristiques sur le territoire, la Région s'était également dotée en juin 2018, d'un fonds d'intervention touristique en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI). 100 M€ seront ainsi consacrés à des projets permettant de pérenniser et de développer la fréquentation des sites touristiques sur les quatre saisons de l'année.

"Ce fonds sera officiellement lancé en septembre, assure Philippe Berto, directeur général délégué du CRT. L'organisation travaille sur les documents de communication et liste les potentiels bénéficiaires ; des projets structurants sur un territoire, portés par des acteurs locaux public ou privé."

Un fonds qui devrait soutenir près de 40 projets par an, jusqu'en 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :