Le cluster de l'audio Coodio se structure et précise son offre

 |   |  461  mots
Netia, leader mondial des logiciels d'automation radio, sera l'un des partenaires fondateurs du cluster
Netia, leader mondial des logiciels d'automation radio, sera l'un des partenaires fondateurs du cluster (Crédits : Netia)
Coodio lance, le 22 janvier, le processus d'adhésions qui débouchera, plus tard en 2020, sur la création de la coopérative qui animera le cluster national de l'audio et de la voix, basé à Montpellier. L'initiative, qui associe déjà des groupes leaders de ces métiers, porte aussi sur son programme d'actions.

Futur cluster de la voix et de l'audio à vocation nationale, basé dans le nouveau quartier Montpellier Cité Créative, Coodio prend forme : après la création d'une structure associative fin 2019, celle-ci ouvre les adhésions aux entreprises et acteurs de ces filières à compter du 22 janvier. Puis, d'ici la fin 2020, l'association évoluera en société coopérative (SCIC), elle-même support du cluster à venir.

"La démarche est novatrice car s'il existe 400 clusters en France, nous serons un des premiers, si ce n'est le premier selon les chiffres de France Clusters, à le faire sous forme de coopérative. C'est un format d'avenir, encore peu défriché alors qu'il permet d'être plus participatif et impliquant. Il nous permettra aussi d'accueillir des acteurs publics au capital de la SCIC", commente Benoît Illinger, responsable de projet chez Coodio.

Un large spectre de partenaires

Un noyau dur d'entreprises partenaires, avec lesquelles les pourparlers sont déjà bien engagés, devrait constituer la force motrice de Coodio dans cette phase de lancement : Netia (éditeur de solutions d'automation radio, Montpellier), Radio Act (groupe nantais, propriétaire de la précédente et de l'allemand David Systems), France Bleu Hérault, Radio One (diffusant sur le littoral héraultais, Sète) et Audio Workshop (centre de formation aux métiers du son, Montpellier). D'autres entreprises ou filières sont évoquées pour venir renforcer l'association, comme les radios associatives ou commerciales locales et nationales, les éditeurs d'outils pour ce secteur, les organismes de formation à ces métiers, les studios (post-production cinéma, audio, jeux vidéo), les labels de musiques actuelles, etc.

Sur le volet du financement, tous les partenaires et adhérents seront sociétaires de la coopérative, même si Coodio prévoit déjà d'aller chercher des fonds complémentaires. "L'objectif est d'avoir un cluster financièrement équilibré, sans participations publiques, d'ici trois à cinq ans", annonce Benoît Illinger.

"L'autre objectif de l'association est d'avoir un livrable sur la philosophie et l'offre de Coodio. En tant que cluster, nous offrirons des services d'animation, de forums, d'ateliers, de think tank, et de formations adaptées. Nous aurons aussi un living lab pour expérimenter des innovations sur ces différents chaînons de valeur. De même, nous conduirons des programmes collaboratifs et d'accélérations. Enfin, nous pourrons partager des moyens techniques et humains une fois que notre bâtiment Les Ateliers FM sera achevé", décrit-il.

Pour mémoire, Les Ateliers FM sont un immeuble de 4 000 m2 en cours de rénovation-extension, lui aussi situé dans la Cité Créative, où Radio Act investit 10 M€ pour installer notamment les équipements et espaces de travail évoqués par Benoît Illinger. Le chantier démarrera dans le courant de l'année 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :