Marie-Christine Lichtlé prend la tête de l’Institut Montpellier Management

 |   |  217  mots
Marie-Christine Lichtlé, directrice de l'Institut Montpellier Management.
Marie-Christine Lichtlé, directrice de l'Institut Montpellier Management. (Crédits : DR)
Marie-Christine Lichtlé sera la 1e directrice de l’Institut Montpellier Management, né de la fusion de deux composantes de l’Université de Montpellier. Elle vient en effet d'être élue à la tête de ce nouvel établissement, officiellement mis en route le 1er janvier 2017.

Marie-Christine Lichtlé vient d'être élue directrice de l'Institut Montpellier Management. Elle sera la première directrice de cet établissement, créé officiellement le 1er janvier 2017, et issu de la fusion entre la Faculté d'Administration Économique et Sociale et l'Institut des Sciences de l'Entreprise et du Management (ISEM).

L'Institut Montpellier Management affiche l'ambition d'être une école universitaire en management de niveau européen. Il propose 40 formations (Management-Stratégie, Marketing-Vente, Audit-Contrôle-Finance, Management-Public, Entrepreneuriat et PME) à 4 000 étudiants dont 400 apprentis et 550 en enseignement à distance, et emploie 50 personnels administratifs et 85 enseignants chercheurs.

Recherche d'excellence et internationalisation

Marie-Christine Lichtlé, professeur des Universités en sciences de gestion, était jusqu'alors directrice adjointe de la Faculté d'AES, responsable du Master 2 « Marketing, Médias et Communication ». Son mandat à la tête de l'Institut Montpellier Management est de cinq ans, renouvelable une fois.

« La création de ce nouvel institut est un très beau projet, commente-t-elle au lendemain de son élection. J'ai la chance de pouvoir contribuer à la construction de son avenir, avec l'ensemble des collaborateurs et partenaires. »

Les ambitions de l'établissement s'appuieront sur trois axes stratégiques : « une recherche d'excellence, le développement de formations de qualité et une professionnalisation accrue, ainsi qu'un accroissement de l'internationalisation, favorisé par le développement des partenariats, l'internationalisation des programmes et l'engagement dans des certifications internationales ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :