Les projets phare de la Camargue gardoise

 |   |  606  mots
Le phare de l'Espiguette
Le phare de l'Espiguette (Crédits : [email protected])
Dans le cadre de sa labellisation Grand Site de France, la Camargue Gardoise vient d’étendre le périmètre de son territoire et multiplie les actions de requalification paysagère. Au programme cette année, trois projets phare : le phare de l’Espiguette, le Fort de Peccais et un observatoire photographique.

Depuis sa labellisation en 2014, où elle est devenue le 14ème Grand site de France, rejoignant le Pont du Gard, Saint-Guilhem-le-Désert, les Gorges de l'Hérault, et le Massif du Canigou pour l'ex-LR, la Camargue Gardoise est engagée jusqu'en 2020 (date de renouvellement de son label) dans un vaste programme d'actions.

C'est en présence de Léopold Rosso, président du SMCG (Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise), de François Lalanne, Secrétaire Général de la Préfecture du Gard, et de nombreux élus dont les maires d'Aigues-Mortes et de Saint-Laurent-d'Aigouze, que s'est tenue le 1er juin dernier, l'édition 2017 du comité de pilotage du Grand Site de France.

« Lancé en 1998 et coordonné par le ministère de l'environnement, l'opération Grand Site de France s'inscrit dans une démarche exigeante de protection et de valorisation des paysages de la Camargue Gardoise », rappelle Aude Javelas, chef de projet Grand Site, adjointe responsable de la maison du Grand Site.

Préservation de 50 000 hectares

Plusieurs opérations de requalifications paysagères ont déjà été menées à bien (valorisation de la Tour Carbonière, embellissement au niveau des remparts sud d'Aigues-Mortes, préservation du cordon dunaire de l'Espiguette), et une dizaine de projets sont programmés d'ici 2018 autour d'un périmètre de territoire qui vient d'être étendu.

« Lors de l'attribution du label, on nous a demandé dans les 3 ans à venir de proposer un territoire plus argumenté, explique Aude Javelas. Une des actions phares a donc été de mener, cette année, une étude patrimoniale pour diagnostiquer ce qui fait de la Camargue Gardoise un paysage unique. Géographes, paysagistes et urbanistes se sont penchés sur la question et cela a donné lieu à l'extension du périmètre qui englobe désormais l'ensemble des centre-bourgs des huit communes de Camargue Gardoise. »

Ceinturé par une route belvédère qui surplombe les paysages de marais et de roselières, le territoire s'étend désormais sur 50 000 hectares.

La valorisation du Phare de l'Espiguette

Dans le cadre de son assemblée, le comité a longuement évoqué le projet de valorisation du Phare de l'Espiguette, monument classé, construit en 1869, et qui domine le golfe d'Aigues-Mortes. Du haut de ses 27m, le phare pourrait devenir un formidable poste d'observation des paysages dunaires.

 « La commune du Grau-du-Roi est porte ce projet et l'étude sera rendue fin juin, précise Aude Javelas. Plusieurs scénarios sont possibles, il y aura probablement une muséographie, sorte de pôle de découverte de l'histoire maritime du territoire et des hommes qui y sont liés, une programmation culturelle et des visites guidées permettant d'observer en hauteur le paysage. »

Implanté au milieu des marais, le Fort de Peccais, actuellement interdit d'accès, fera également l'objet, dès la fin de l'été, d'une étude approfondie menée par des architectes du patrimoine et des spécialistes des forts et des monuments classés. Evalué à 80 000€, le budget sera financé par l'Etat, la DREAL, l'Europe, le Conservatoire du Littoral et le Syndicat Mixte.

Le diagnostic permettra la mise en œuvre de travaux d'urgence de rénovation ainsi que la mise en place de panneaux d'interprétation pour mieux appréhender l'histoire de ce fort construit à l'origine (1568) pour protéger les salins.

Autre projet phare, le lancement, dès le mois de juillet, d'un observatoire photographique des paysages. « L'idée est  de répertorier et photographier régulièrement 80 points sur le territoire. Cet observatoire sera un formidable outil de prise de décision et de communication », se félicite Aude Javelas.

Ces trois projets font partie du plan d'action 2016-2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :