La SAFER Occitanie est née

 |   |  287  mots
(Crédits : M.C.)
L’acte de naissance de la SAFER Occitanie a été signé le 30 mai 2017, à Albi. Présidée par le Gardois Dominique Granier, elle rassemble sous une même entité les trois SAFER existant jusqu’alors en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

La SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) se met en ordre de marche régional : le 30 mai a eu lieu, à Albi (81), le Conseil d'administration (140 actionnaires) actant la constitution de la SAFER Occitanie, fruit de la fusion de la SAFALT (Aveyron, Lot, Tarn et Tarn-et-Garonne), la SAFER Gascogne Haut-Languedoc et la SAFER Languedoc-Roussillon. Pascal Augier, directeur régional de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt, et Denis Carretier, président de la chambre régionale d'agriculture, étaient présents à cet événement.

Les 23 administrateurs devaient élire le nouveau président. Deux candidats s'étaient déclarés : Dominique Granier, président de la SAFER Languedoc-Roussillon, et Dominique Barrau, président de la SAFALT.

C'est finalement Dominique Granier, 56 ans, viticulteur à Aspères dans le Gard, qui a été élu à la tête de l'établissement régional pour un mandat de quatre ans.

Les présidents des deux autres SAFER, Dominique Barrau et Michel Baylac, occuperont les postes de vice-présidents.

La SAFER Occitanie compte 13 comités techniques départementaux, à raison d'un par département, et les 13 présidents ont été nommés par le Conseil d'administration.

150 salariés, 2 200 transactions

Le président a par ailleurs désigné l'ancien DG de la SAFER LR, Frédéric André, comme nouveau directeur général de la SAFER Occitanie.

La nouvelle structure compte 150 salariés et est dotée de 15 M€ de fonds propres. Son activité consolidée a représenté, en 2016, un total de 2 200 transactions portant sur 19 000 ha pour une valeur de 193 M€.

Conformément à ce qui avait été décidé lors de l'adoption des statuts de la future entité le 21 juin 2016, le siège social est situé à Auzeville-Tolosane, à côté de Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :