Édouard Philippe, Occitanie, Montpellier : Jean-Luc Moudenc s'explique

 |   |  122  mots
Jean-Luc Moudenc s'inscrit dans le nouveau contexte politique créé par la nomination d'Édouard Philippe (LR) comme Premier ministre
Jean-Luc Moudenc s'inscrit dans le nouveau contexte politique créé par la nomination d'Édouard Philippe (LR) comme Premier ministre (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Dans cette interview vidéo exclusive réalisée le 15 mai, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, réagit à la nomination d'Édouard Philippe comme Premier ministre, et explique pourquoi il a signé la lettre des 170 élus Les Républicains appelant à saisir "la main tendue" d'Emmanuel Macron. Il revient aussi sur les priorités d'action à définir dans la région, et dans le cadre de la relation avec Montpellier.

Lundi 15 mai, jour de la nomination d'Édouard Philippe comme Premier ministre, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, recevait Objectif Languedoc-Roussillon pour un entretien vidéo exclusif, où il explique notamment les raisons de la lettre écrite par 22 élus Les Républicains (désormais 170) appelant à créer une relation pacifiée avec la future majorité présidentielle. Dans le contexte créé par l'élection d'Emmanuel Macron comme Président de la République, Jean-Luc Moudenc appelle en effet à un renouvellement des pratiques politiques - ce qui n'est pas non plus sans conséquences sur la conduite des affaires régionales, ou la façon de gérer sa relation avec l'autre grande Métropole d'Occitanie : Montpellier...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :