Montpellier dévoile la 1e centrale de trigénération de France

 |   |  322  mots
La centrale de trigénération du quartier Port Mariane est unique en France.
La centrale de trigénération du quartier Port Mariane est unique en France. (Crédits : Ville de Montpellier)
Inaugurée le 2 avril, la centrale de trigénération de Port Marianne à Montpellier (34) est une première nationale : fonctionnant au bois, elle génère à la fois chaleur, froid, et électricité renouvelables. Conçue par la SERM, elle a nécessité un investissement de 15,88 M€.

C'est une première nationale qui a été dévoilée jeudi 2 avril dans le quartier de Port Marianne à Montpellier (34) : une centrale à bois de trigénération, produisant à base de combustion bois de l'électricité, de la chaleur, et du froid. Réalisée par la SERM (société d'aménagement de la Ville de Montpellier) et conçue par Imagine Architecture, la construction de cette centrale a coûté 15,88 M€, en partie financée par l'État à hauteur de 4,9 M€ via la Caisse des dépôts et de 2,6 M€ via l'Ademe.

"Cette centrale alimente tout le quartier de Port Marianne, précise le président de la SERM Max Lévita. Ce qui représente 5200 logements et 600 000 m2 de bureaux et de bâtiments publics."

Le bois nécessaire au fonctionnement de la centrale est collecté dans un rayon de 150 km, provenant à 100 % du Languedoc-Roussillon (11 700 t/an). Il est ensuite préparé sur une plate-forme à Saint-Jean-de-Védas (34) avant d'assurer l'alimentation d'une partie de la ville de Montpellier, dans cette nouvelle centrale qui emploie 20 personnes.

"Une promesse prométhéenne"

La formule est de Pierre de Bousquet de Florian, préfet de Région : "C'est une promesse un peu prométhéenne que cette centrale qui souffle à la fois le chaud et le froid". Celui-ci note que ce genre de constructions, favorisant la croissance verte, est en phase avec les grandes orientations nationales :

"On regorge de bois à exploiter, sous exploité dans la région Languedoc-Roussillon. L'objectif national est que, en 2020, 23 % de notre consommation soit en énergie renouvelable. La nouvelle loi de transition énergétique portera à 32% cet objectif à horizon 2030."

La centrale de trigénération dispose d'une chaufferie au bois de 8,5 MW, d'une production d'électricité de 700 kW énergétiques, à faible impact carbone. La production de froid se fait quand à elle de manière délocalisée, directement dans les immeubles via des machines à absorption alimentées par le réseau de chaleur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2015 à 8:22 :
Quel est le prix de l'électricité produite par cette centrale?
a écrit le 03/04/2015 à 7:37 :
Le Languedoc n'a pas un gros potentiel géothermique, contrairement à d'autres zones en France (Bassin Parisien, Alsace)
a écrit le 02/04/2015 à 21:49 :
Et pas l'ombre d'une exploitation de la géothermie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :