ECA Robotics en progression sur ses marchés étrangers

 |   |  258  mots
Quelques robots sous-marins fabriqués par ECA Robotics (Crédits ECA)
Quelques robots sous-marins fabriqués par ECA Robotics (Crédits ECA)
Forts d'un chiffre d'affaires de 94 M€ en 2014, le groupe ECA et sa branche de Montpellier (ECA Robotics) viennent de réaliser deux ventes au Turkménistan et en Indonésie. Le groupe progresse également en Israël.

Petit pays d'un peu plus de 5 millions d'habitants situé entre l'Ouzbékistan et l'Iran, le Turkménistan dispose désormais d'un robot sous-marin fabriqué à Montpellier (30). Ce dernier a été fabriqué par le groupe ECA, et plus précisément par son établissement de Montpellier (34) ECA Robotics :

"Nous avons livré en décembre 2014 un H800 capable d'aller à une profondeur de 1 000 m à la marine Turkmène", confirme le directeur de l'établissement montpelliérain Pierre-Emmanuel Gaillard. Il rajoute également : "Nous en avons vendu deux autres pour des bateaux d'océanographie en Indonésie : le premier a été livré et le second le sera au mois de mai 2015".

L'entreprise, qui s'était déjà illustrée en 2013 pour avoir vendus deux robots destinés à participer au grand chantier de la lagune de Venise (un projet titanesque d'un moment global de 3,5 Mds €) où seront installées 76 digues flottantes en 2016 explore un large panel de possibilités commerciales.

"L'établissement de Montpellier travaille essentiellement dans le nucléaire, dans le marché de l'eau et de l'assainissement, dans les réseau de distribution d'eau et de collecte des eaux usées, sur les métiers offshore", détaille Pierre-Emmanuel Gaillard.

Sur ce secteur, 2015 sera porteuse d'avancées pour l'entreprise : "Nous venons de signer un contrat avec une entreprise pétrolière israélienne", indique-t-il sans plus de précisions.

L'établissement montpelliérain compte une quarantaine de salariés. Il fait parti depuis 2008 du groupe ECA basé à Toulon (83), qui emploie au total 600 personnes et est initialement spécialisé dans la robotique de déminage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :