Le fabricant de jus de baobab Matahi racheté par Racines

 |   |  611  mots
Raphaël Girardin, fondateur de Matahi.
Raphaël Girardin, fondateur de Matahi. (Crédits : Matahi)
La start-up montpelliéraine Matahi, connue pour avoir inventé et commercialisé une boisson énergétique naturelle au jus de fruit de baobab, annonce son rachat par la société Racines, distributeur et producteur de produits alimentaires ethniques. Derrière cette opération, le projet de développement d’une gamme de produits bios à base d’ingrédients africains et à destination du réseau des magasins bios.

« Nous pensions initialement réaliser une nouvelle levée de fonds et finalement, par cohérence, nous sommes allés chercher une synergie pour offrir à l'entreprise des moyens financiers mais aussi humains, des compétences », explique Raphaël Girardin, le fondateur de Matahi, au moment d'annoncer le rachat de sa start-up par Racines, une autre entreprise montpelliéraine.

Créée en 1987, Racines se présente comme « le relais de la culture culinaire Africaine et d'océan indien dans le monde » : elle distribue et fabrique des produits alimentaires ethniques africains et de l'Océan indien sous la marque Racines.

Matahi, créée en 2013 à Montpellier, est à l'origine de la première boisson bio au fruit de baobab, dont les vertus énergisantes sont scientifiquement reconnues. La start-up s'est inscrite dans une démarche de commerce équitable : elle travaille avec une coopérative au Bénin à laquelle elle achète les fruits, permettant d'assurer un complément de revenus à 400 familles durant la période de récolte de janvier à mars.

Matahi a ainsi mis sur le marché deux gammes de boissons : une gamme de jus de fruit, « Superfruit », déclinée en trois goûts, et une gamme de boissons pour le sport enrichies en guarana, « Superfruit Boost », en quatre goûts. Les produits sont distribués dans le réseau des magasins bio, 1 400 en France, Belgique et Suisse (Biocoop, Naturalia, La Vie claire, Natureo).

Raphaël Girardin annonce « plus de 300 000 boissons vendues en 2018, soit 200 000 litres environ, ayant nécessité 10 tonnes de pulpe de baobab en provenance de 300 arbres ».

Matahi, start-up montpelliérain inventeur du jus de fruit de baobab

Fabriqués en Afrique

Selon Philippe Gauthier, Gaspard Malzieu, DG et P-dg de la société Racines, et Raphaël Girardin, la synergie entre Racines et Matahi est apparue comme une évidence.

« Racines et Matahi partagent les mêmes codes et il y a un vrai projet derrière cette opération, détaille Raphaël Girardin. Chez Matahi, nous avions besoin des moyens et des compétences en logistique de Racines. Nous avons aussi, aujourd'hui, besoin de nous donner les moyens d'innover sur de nouveaux produits. De son côté, Racines, dont 90 % des produits sont vendus dans les magasins exotiques et en épiceries fines, cherchait à proposer sa gamme de produits bio et équitables, créée en 2016 sous la marque Racines Bio, sur le marché des magasins spécialisés bio. L'acquisition de Matahi devrait permettre d'accélérer ce processus : nous allons développer leur gamme de produits bio sous la marque Matahi spécifiquement pour le réseau bio. Ce qui tombe bien, car nous avions pour projet, chez Matahi, de valoriser d'autres ingrédients africains en créant d'autres produits, autres que des boissons. »

Des produits qui seront élaborés et fabriqués dans l'une des unités de production que détient Racines en Afrique,  au Sénégal et au Bénin, une 3e étant actuellement en construction à Madagascar. Les tous premiers devraient être prêts pour octobre 2019.

« Gagner en professionnalisme »

En octobre 2016, Matahi avait levé 1,5 M€ auprès de Sofilaro, Capagro Innovation, et d'investisseurs privés (notamment le rugbyman François Trinh-Duc).

« En s'adossant à une entreprise qui a trente ans d'expérience, nous allons gagner en professionnalisme », assure Raphaël Girardin, confiant.

L'opération de rachat a été actée fin décembre 2018, et les quatre membres de Matahi viennent donc de rejoindre les huit salariés du site montpelliérain de Racines (à Montferrier-sur-Lez).

Racines commercialise plus de 600 produits (dont une centaine en bio) pour un chiffre d'affaires de 18,5 M€ en 2018 et un prévisionnel de 20 M€ en 2019. L'entreprise emploie 100 salariés, répartis sur 5 sites : Montpellier (siège social), Paris (entrepôt), Sénégal, Bénin et Madagascar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :