Eden 3D prévoit deux levées de fonds en 2015 et 2016

 |   |  423  mots
Eden 3D développe une solution d'impression 3D pour semelles orthopédiques
Eden 3D développe une solution d'impression 3D pour semelles orthopédiques (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Eden 3D est l'une des dernières start-ups accompagnées par le fonds d'amorçage régional Créalia, suite au comité d'engagement de mai 2015. Elle finalisera cet été son système de semelles orthopédiques par impression 3D, avant de lancer la commercialisation en septembre, avec un objectif de 3,5 M€ en 2017.

Après plus d'un an de développement, Eden 3D est sur le point de rentrer dans la dernière phase de test de ses semelles orthopédiques réalisées par imprimante 3D. La start-up de Montpellier, hébergée à Cap Omega, va en effet, entre juillet et septembre 2015, assurer le beta-test de son système avec une dizaine de podologues. Puis lancera sa phase commerciale, avec un objectif de 3,5 M€ à horizon 2017.

"À la base, il  a une réelle problématique observée par notre associé Nicolas Saint-Lo qui est podologue depuis quinze ans, explique Brice Hermann, l'un des fondateurs de Eden 3D. Nous travaillons sur le projet depuis un an et avons mis en activité la société depuis février 2015".

Avec l'impression 3D, la start-up compte permettre aux professionnels de réaliser des semelles plus abouties que celles réalisée de manière artisanale, tout en leur apportant un gain de temps. Selon Brice Hermann, "il faut environ 45 minutes pour produire une semelle orthopédique de manière artisanale, et seulement 10 minutes avec la solution que nous proposons".

Concrètement, Eden 3D fournira un scanner et un logiciel d'utilisation aux podologues sur la base d'une location mensuelle. Une fois les données recueillies, Eden 3D les imprime dans ses locaux à Montpellier, et les livre sous 48 heures. Parmi les atouts avancés : "Il sera possible de reproduire à l'identique des semelles pour équiper d'autres chaussures par exemple".

Une levée de fonds de 300 000 € en 2015

L'entreprise prévoit de se diversifier (plâtres, orthèses, attelles, prothèses, etc.), dès le 2e semestre 2016. Et de commercialiser sa solution à l'étranger en 2017, en commençant par l'Amérique du Nord, l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud. Pour accompagner ce développement, Eden 3D prévoit deux levées de fonds en 2015 et 2016 :

"Nous voulons lever 300 000 € en 2015, et nous réaliserons sûrement une autre levée de fonds en 2016. Nous avons le projet de recruter une dizaine de personnes, essentiellement sur la R&D et le développement commercial. Six personnes travaillent actuellement dans l'entreprise, dont 4 dans la R&D."

Eden 3D est l'une des quatre dernières entreprises accompagnées par Créalia, soutenues pour un montant de 265 000 € suite au comité d'engagement de mai 2015. Elle figure aux côtés de Kaexa (recettes pour produire des acides organiques à partir de déchets industriels récurrents), Concept4.me (valorisation des métiers de la conception en BtoB), et Awadac (mobiliers connectés pour le secteur de la restauration).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :