Cinéma et TV : Mad Films mise sur la réalité virtuelle

 |   |  430  mots
Une scène de la 1e saison de Points de repères
Une scène de la 1e saison de "Points de repères" (Crédits : Mad Films)
La société de production Mad Films, basée à Castelnau-le-Lez (34), vient de lancer la 2e saison de "Points de repères", série d'animation vendue à 12 pays dans le monde. Cette commande lui permet de créer 18 postes en CDD, et surtout d'ouvrir un département dédié à la VR, avec d'autres projets déjà en ligne de mire.

Après une première saison vendue à 12 pays dans le monde (dont les États-Unis, le Canada, le Portugal ou le Moyen-Orient dernièrement) depuis 2015, la société audiovisuelle Mad Films a démarré, courant janvier, la production d'une nouvelle saison pour sa série d'animation Points de repères.  Les effectifs mobilisés par son unité d'effets visuels, Triarii Prod, s'élevaient à 42 personnes jusqu'ici, et vont passer à 60 collaborateurs après la création de 18 postes en CDD, d'ici le mois d'avril.

"Il s'agit d'infographistes majoritairement, mais nous allons aussi créer quelques postes pour la réalité virtuelle, car sur les 14 épisodes de cette nouvelle saison, l'un d'eux sera tourné sous ce format, indique Jean Mach, cofondateur de Mad Films. La création d'un nouveau département "VR" ("virtual reality", ou réalité virtuelle, NDLR) est un gros développement pour la société."

Le potentiel de la VR

Mad Films, qui développe des "plug ins" (modules complémentaires) pour des technologies VR utilisées dans le cinéma, a déjà réalisé un teaser sous ce format, sélectionné en 2016 par le festival international du documentaire de La Rochelle, et présenté à Sunny Side, son marché du film. En...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :