Chimirec Massif Central s'agrandit

 |   |  263  mots
Le collecteur de déchets dangereux et non dangereux a dévoilé, le 10 octobre, une extension de 2 200 m2 de son site de Mende, d'un coût de 2,2 M€. Il poursuit, ainsi, la diversification de son offre de traitement.

Implantée à Mende depuis 2004, Chimirec Massif Central a mis en route une nouvelle plate-forme dédiée à la collecte des huiles usagées et des déchets dangereux et non dangereux en juillet 2013, tout en attendant le 10 octobre 2014 pour l'inaugurer officiellement.

Cet investissement de 2,2 M€ se traduit par une extension du site historique, qui passe de 400 m2 de bâti (sur un foncier de 2 500 m2) à 2 600 m2 sur un terrain de 1,2 ha.

Pour la filiale du groupe Chimirec, il s'agit de booster ses capacités de traitement et de valorisation de déchets, en s'ouvrant notamment à de nouveaux segments du marché.

"Les déchets industriels constituent aujourd'hui 75 % des matières que nous traitons, et les déchets automobiles environ 25 %, détaille Éric Bestion, directeur du Chimirec Massif Central. Un récent contrat avec Subaru France nous a permis de recevoir de nouveaux déchets tels que les pare-brises. De même, l'ancienne plate-forme nous a permis de développer le traitement des extincteurs. Nous travaillons, d'ici la fin 2014, sur celui des aérosols."

Cet investissement aidera aussi la société à renforcer son laboratoire d'analyse, lui permettant de "gagner en productivité", selon Éric Bestion : "Nous utilisions les autres laboratoires du groupe Chimirec jusqu'ici. Avec ce nouvel outil, nous gagnerons en réactivité par rapport aux clients."

Chimirec Massif Central (30 salariés, CA 2013 : 3,6 M€) dessert 130 déchetteries sur cinq départements, et gère 3 000 clients.

Anthony Rey

Lire également :
Chimirec Massif Central devient la vitrine des déchets de Subaru

Légende : le nouveau site est construit sur un terrain de 1,2 ha
Crédit photo : Chimirec

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :