Hydrogaïa veut muer en Water Week

 |   |  369  mots
Le salon international de l'eau, prévu le 21 et 22 mai à Montpellier, recevra 14 % d'exposants en plus par rapport à 2013. Un succès qui pousse les organisateurs à chercher un nouveau positionnement mondial, à la façon des « Water Weeks », dès 2015.  

La 4e édition d'Hydrogaïa, qui se tiendra au Parc des expositions de Montpellier les 21 et 22 mai, prévoit d'accueillir 14 % d'exposants en plus par rapport à l'année précédente. En 2013, le salon international de l'eau avait accueilli 108 exposants, 35 invités VIP (en provenance de 18 pays) et plus de 3 000 visiteurs (25 pays).

Fort de ce succès, Michel Dutang, président du pôle de compétitivité à vocation mondiale EAU, installé à Montpellier, estime nécessaire de faire évoluer l'événement, en conjonction avec les nouveaux axes stratégiques définis en Languedoc-Roussillon au titre du Schéma régional de développement économique, voté par le Conseil régional fin 2013, et de la politique de spécialisation dite « 3S », impulsée par l'Union européenne en matière d'innovation.

« Une politique territoriale comme la 3S a élevé le Languedoc-Roussillon au statut de pôle stratégique dans le domaine de l'eau, déclare-t-il. Hydrogaïa est donc un moment important car il faut le montrer. Plusieurs pays le font, comme Singapour, Israël, ou la Suède. Ils ont pour cela des Water Weeks, c'est à dire des évènements dimensionnés pour faire venir des professionnels de la planète entière et pour leur montrer leur savoir-faire. »

Pour Michel Dutang, le passage au format Water Week supposerait une échelle d'action encore supérieure, « cinq à dix fois plus grande ».

« Nous recevrons cette année 121 exposants là où il en faudrait plusieurs centaines, poursuit-il. Le format des Water Weeks suppose une organisation un peu similaire à ce que fait le Bourget pour l'aéronautique. Il faut plusieurs centaines d'exposants et des dizaines de conférences scientifiques, capables d'attirer des conférenciers de niveau mondial et les dirigeants des plus grands bureaux d'étude. Et pour cela, il faut cesser d'organiser en France, chacun de son côté, son propre événement. Hydrogaïa doit devenir la Water Week française dès 2015. »

En Languedoc-Roussillon, la filière de l'eau (Swelia) rassemble plus de 100 entreprises, représentant 4 500 emplois et un chiffre d'affaires global de plus de 950 M€.

Anthony Rey

Lire également :
Les éco-récifs d'Égis Eau primés à Hydrogaïa

Légende : 14 % d'exposants en plus sont attendus
Crédit photo : Montpellier Events

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :