Les portes de pierresvives sont ouvertes

 |   |  429  mots
Le 13 septembre 2012, les archives départementales pierresvives ont ouvert leurs portes au public pour la première fois. Après 10 ans de travaux et 125 M€ d'investissement, le département de l'Hérault est fier de son bâtiment signé Zaha Hadid.

C'était un des chantiers phares du département de l'Hérault depuis 10 ans. Réalisé par l'architecte de renommée mondiale Zaha Hadid, pierresvives était cité parmi les chefs-d'œuvre montpelliérains par le New York Times en début d'année 2012, avant même que le bâtiment ne soit inauguré.

Jeudi 13 septembre pour l'inauguration, André Vezinhet, président du Conseil général de l'Hérault, ne cachait pas sa joie. Conduisant lui-même les journalistes venus de la France entière (mais aussi des Pays-Bas, de Grande-Bretagne ou encore de Chine) à travers les 26 000 m2 de la Cité des savoirs et du sport pour tous, il n'a pas manqué de rendre hommage à toutes les entreprises qui ont travaillé sur le projet.

125 M€ (dont 80 M€ à la charge du département de l'Hérault) ont été nécessaires pour achever le vaisseau de béton. Face aux critiques sur le coût de l'édifice, André Vezinhet a apporté les éclaircissements suivants :

« Construire un bâtiment dédié aux archives nécessite une technique terrible. Pour conserver 60 km d'archives de manière drastique, il fallait de toute façon construire un établissement neuf. C'était un investissement nécessaire. »

Le président du Conseil général de l'Hérault s'est montré confiant quant au paiement de l'édifice.

« Je sais que je ne livrerai pas à mon successeur un cadeau empoisonné. pierresvives sera payé naturellement. »

Les 1 000 m2 de médiathèque départementale, archi contemporains et designs, proposent plus de 20 000 références à la consultation.

300 places de lectures, un espace dédié aux jeux vidéo (avec des consoles en libre-service), 15 cabines d'auto-information, des films, de la musique, tout est pensé autour de quatre grandes idées : comprendre, découvrir, s'émerveiller et se rencontrer.

En construisant ces archives au cœur du quartier dit défavorisé de La Paillade, André Vezinhet indique qu'il voulu faire de pierresvives un lieu de convivialité et de découverte pour tous les montpelliérains. « La tête de réseau des quelques 250 lieux de lectures publiques du département », précise-t-il.

Trois jours de fête ont été organisés pour inaugurer pierresvives, qui, en plus d'être signé Zaha Hadid, est un des seuls bâtiments français à réunir à l'échelle départementale office des sports, médiathèque et archives, en un seul lieu.

Retrouvez notre dossier sur pierresvives et les nouvelles « cités du savoir » dans le numéro d'Objectif actuellement en kiosque.

Marion Guillou

Légende: pierresvives accueille 60 km d'archives départementales

Crédit photo: Christine Caville

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :