TellMePlus accélère... hors de la région

 |   |  396  mots
La start-up montpelliéraine TellMePlus, qui développe des solutions de profiling pour le e-commerce, vient d'intégrer un accélérateur de business hors région. Le but : atteindre 8 M€ de chiffre d'affaires d'ici 2 ans.

Hébergée à Cap Oméga à Montpellier, la start-up spécialisée dans profiling prédictif comportemental, qui met en relation des annonceurs et des consommateurs grâce à un moteur d'analyse comportementale anonyme, vient de rentrer au sein d'Axeleo, un accélérateur de business, basé à Lyon (69).

« Nous cherchons à faire une levée de fonds entre 3 et 10 M€, et c'est la raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers Axeleo : nous pensons qu'ils peuvent nous mettre en lien avec des grands comptes, développer des contacts, et de fait, tout va plus vite depuis que nous sommes rentrés chez eux », explique Jean-Michel Cambot, le créateur de l'entreprise.

Ce dernier indique être déjà en relation avec des clients comme Orange, Dassault, voire même en discussion avec des groupes comme Amazon (qui, selon le Wall Street Journal, vient de déposer un brevet sur la possibilité de livrer des objets avant même leur achat, grâce à des études de comportements d'achat).

Pour illustrer son activité, Jean-Michel Cambot donne un exemple : « Si un utilisateur se retrouve en soirée dans un endroit donné, en croisant ne serait-ce que les données de la météo à cet endroit et l'heure de connexion de l'utilisateur, et du jour de la semaine, on peut lui proposer des offres dont il est susceptible d'avoir besoin : par exemple un hôtel ou restaurants, etc... »

Autrement dit, suggérer l'acte de consommation avant même que l'utilisateur en ait conscience. Ces méthodes d'anticipation dans les pratiques de consommations ne pose-t-elle pas le problème de la maîtrise de ses données personnelles par l'internaute ? « Ce qu'il faut bien avoir en tête, c'est que pour l'instant, nous sommes les seuls à garantir l'anonymat de nos utilisateurs : les autres (comprendre Google, Facebook, etc., NDLR) font bien pire ! », martèle Jean-Michel Cambot.

L'objectif de la startup Montpelliéraine ? Devenir mondial, comme le grand frère français Critéo, spécialisé dans le reciblage publicitaire sur internet et dont l'entrée au Nasdaq fin octobre 2013 a été couronnée de succès. Pour le dirigeant de TellMePlus, l'avenir s'annonce plus que prometteur.

« Pour l'heure nous ne faisons qu'un chiffre d'affaires minuscule, et nous sommes quatre, mais notre croissance devrait être exponentielle : nous passerons à 25 personnes dès 2016, et nous prévoyons 8 M€ de chiffre d'affaires » assure Jean-Michel Cambot.

Amandine Ascensio

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :