L’artisanat d’art s’expose à Montpellier

 |   |  486  mots
104 exposants sont annoncés sur cette édition 2018
104 exposants sont annoncés sur cette édition 2018 (Crédits : Aurélia Blanc)
Ob’Art, le plus important salon des métiers d’art du Sud de la France, revient pour sa cinquième édition à Montpellier, du 6 au 8 avril 2018. 104 exposants sont attendus, dont 60% implantés en Occitanie.

Organisé cette année encore conjointement aux Journées Européennes des Métiers d'Art (JEMA), le salon Ob'Art s'installe au Corum Montpellier pour trois jours. Vitrine des savoir-faire des artisans créateurs, l'évènement, initié par Ateliers d'Art de France, accueille cette année 104 exposants dont 60% sont implantés en Occitanie.

« Les métiers d'art sont très ancrés sur leur territoire » constate Fabrice Van Kote, directeur des opérations et de la communication Ateliers d'Art de France, syndicat professionnel fédérant plus de 6 000 artisans d'art, artistes de la matière et manufactures d'art sur le territoire national.

Montpellier, écrin pour les métiers d'art

Lié par une convention de partenariat à Montpellier Méditerranée Métropole (M3M), Ob'Art s'inscrit durablement dans l'agenda culturel de la ville. Rendez-vous emblématique, le salon a attiré l'an dernier près de 8 000 visiteurs.

« Par son rayonnement culturel, touristique et économique, le Salon Ob'Art s'inscrit pleinement dans les objectifs de la Ville et de la Métropole en matière de commerce et d'artisanat, rappelle Philippe Saurel, maire et président de M3M. L'implantation d'Ateliers d'Art de France à Montpellier ainsi que l'organisation du salon, contribuent à l'attractivité du territoire. »

Sélectionnés par un jury professionnel pour leur travail de création lié à un savoir-faire de transformation de la matière, les exposants présentent leur œuvres réalisées en ateliers, à l'unité ou en petites séries. Tailleurs de pierre, céramistes, ébénistes, verriers, créateurs textile, les 37 métiers représentés allient connaissance et maitrise technique. De David Lebœuf, créateur de mobilier design, à Blucanari, créateurs de papier en passant par Valérie Tanfin, plumassière, tous révèlent leur vitalité créatrice.

Capter le jeune public

Plate-forme d'exposition et d'achat, le salon se veut un lieu d'échanges, de rencontres et de découvertes d'univers singuliers. Qu'il s'agisse d'initier le grand public aux gestes de l'artisan créateur ou de susciter des vocations chez les jeunes, le propos d'Ob'Art Montpellier rejoint cette année le thème des JEMA « Futurs en transmission ».

Plusieurs démonstrations, animées par le collectif de créateurs Atelier 217, donneront à voir des métiers qui se réinventent, associant savoir-faire traditionnels et nouvelles technologies. La présence du Lycée des Métiers d'Art Georges Guynemer, qui forme à Uzès les étudiants aux métiers du bois, du métal, de la pierre et du textile, participe également de cette démarche pédagogique.

« Les métiers d'art rassemblent près de 38 000 entreprises en France, générant un chiffre d'affaires de 8 Mds €, détaille Sonia Rios, responsable du salon Ob'Art. Depuis quelques années, de nouveaux artisans s'installent dans l'écusson montpelliérain. Cette évolution fait écho avec la ville qui a candidaté pour le label ville et métier d'art . Le salon Ob'Art, vitrine de l'excellence, participe de cette dynamique ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :