Le Fongecif-LR renforce son maillage territorial

 |   |  582  mots
Le compte personnel de formation, entré en vigueur au1er janvier 2015, peut être activé par chaque salarié souhaitant entamer une démarche de formation.
Le compte personnel de formation, entré en vigueur au1er janvier 2015, peut être activé par chaque salarié souhaitant entamer une démarche de formation. (Crédits : reuters.com)
À l’occasion du renouvellement de la convention entre le Fongecif-LR et l’AFPA-LR le 9 juin, l’organisme d’accompagnement des parcours professionnels fait le point sur ses nouvelles missions. En outre, il renforce le nombre de ses permanences et collaborateurs

Suite au conseil d'administration du 9 juin, le Fongecif-LR, organisme paritaire, a renouvelé son bureau : Frantz Fougères (CFE-CGC) est le nouveau président et Raymond Hugues (MEDEF) le vice-président.

Le Fongecif a pour mission d'accompagner les démarches individuelles de formation professionnelle des salariés. Chaque année, environ 1 800 salariés en Languedoc-Roussillon bénéficient de financement de leur projet. Le Fongecif prend également en charge la gestion administrative et financière des dispositifs.

La structure compte en Languedoc-Roussillon 22 collaborateurs. Quatre personnes ont intégré les effectifs en 2014, renforçant la présence du Fongecif sur les territoires.

« Nous avons ouvert une permanence à Bagnols-sur-Cèze et au Vigan une fois toutes les trois semaines, précise Gilles Razat, directeur du Fongecif LR. Et à partir de septembre, Nîmes bénéficiera d'une permanence de trois jours au lieu d'un, Perpignan à temps plein au lieu de deux jours. On renforce aussi Narbonne, Carcassonne et Béziers, et on ouvre Lunel Prades, Limoux et Castelnaudary. »

Le conseil d'administration évoque un probable rapprochement (ou fusion) avec le Fongecif de Midi-Pyrénées à horizon 2017, mais se veut rassurant sur le taux de présence sur les territoires, mais aussi sur le maintien des personnels.

Mobilisation sur le compte personnel de formation

« Le réseau des Fongecif travaille depuis l'an dernier sur des publics peu formés qui avaient fait peu appel au dispositif, précise-t-il. Par ailleurs, tous les Fongecif sont dans une démarche d'harmonisation des pratiques. Cette démarche s'appuie sur deux expérimentations menées en Languedoc-Roussillon, avec le PASS LR PRO, et en Lorraine. »

« La nouvelle loi (réforme de la formation issue de l'ANI du 14 décembre 2013 et de la loi du 5 mars 2014, NDLR) a modifié les missions du Fongecif autour de trois thématiques : l'accompagnement des salariés avec le conseil en évolution professionnelle, le financement des actions (compte personnel formation, bilan de compétences, validation des acquis, CIF, etc., NDLR) et une mission renforcée sur la qualité des formations financées », rappelle Frantz Fougères.

Mobilisé sur le compte personnel de formation (CPF, qui remplace depuis le 1er janvier 2015 l'ancien DIF), le Fongecif a été désigné comme opérateur de saisie des listes régionales. Il a mis en place des ateliers CPF en présentielle ou web-conférence.

« La campagne d'information nationale sera lancée par le ministère en septembre, annonce Gilles Razat. La demande auprès des Fongecif va augmenter progressivement avec le niveau d'information des salariés. »

Depuis janvier, 12 dossiers CIF+CPF ont été financés, et 25 dossiers déposés directement auprès des OPCA pour des formations hors temps de travail sans prévenir l'employeur.

Le 9 juin, le Fongecif-LR a également renouvelé sa convention avec l'AFPA-LR (7 centres de formation, 6 000 personnes formées par an, 2 millions d'heures de formation dispensées). Le partenariat entre les deux organismes existe depuis dix ans.

« Les enjeux de cette convention sont l'individualisation des parcours, l'optimisation de la durée de formation, les nouvelles modalités pédagogiques à distance et la qualité des formations », précise Alain Mahé, directeur de l'AFPA LR et depuis janvier de l'AFPA Midi-Pyrénées.

Le Fongecif-LR en chiffres

  • 141 000 connexions sur le site
  • 17 000 appels reçus
  • 15 000 salariés accueillis, informés, conseillés, accompagnés
  • 6 200 entretiens individuels
  • 1 764 projets financés pour 23 M€ (58 % de femmes, 87 % d'ouvriers ou employés, 27 % de 45 ans et plus, 20 % de demandeurs d'emploi anciens CDD, 76 % ayant un niveau bac ou infra,  43 % issus d'entreprises de moins de 20 salariés)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :