La Park&Suites Arena de Montpellier va perdre son nom

 |   |  492  mots
Le contrat de naming liait Montpellier Events et Park&Suites depuis 2011.
Le contrat de naming liait Montpellier Events et Park&Suites depuis 2011. (Crédits : Montpellier Events)
Le conflit qui opposait Montpellier Events et Park&Suites (devenu depuis Appart City), autour du contrat de naming de l’Arena, vient de trouver son terme. Le protocole d’accord qui met fin à leur collaboration commerciale a été dévoilé le 2 septembre.

Montpellier Events (la société gestionnaire du Corum, du Parc des Expositions, du Zenith Sud et de la Park&Suites Arena à Montpellier) a fait connaître, par voie de communiqué publié le 2 septembre, le dénouement d'un feuilleton qui dure depuis plusieurs mois : le conflit l'opposant au namer Park&Suites (groupe leader de l'appart-hôtel devenu Appart City en avril 2014).

Au titre du contrat, d'une durée initiale de douze ans et d'une valeur globale de 9 M€, la marque hôtelière devait verser 150 000 € HT chaque trimestre à Montpellier Events en contrepartie de son nom accolé à l'Arena. Mais le groupe hôtelier avait cessé de payer ces redevances au début de l'année 2015 (trois trimestres, soit 450 000 €), dénonçant « des rapports dégradés ».

« Le nombre de d'événements n'est pas à la hauteur des promesses qui nous ont été faites à la conclusion du partenariat, arguait Pierre Denizet, P-dg de Appart City, en mai 2015. Nous ne mettrons pas notre société en danger dans le simple but de voir justifier dans les médias la gestion chaotique tant sur le plan technique que financier de la société Montpellier Events. »

Pierre Denizet reprochait notamment à Montpellier Events d'avoir « trahi le contrat de naming » à l'occasion des annonces de l'Eurobasket 2015 (du 5 au 10 septembre).

« Toutes ces affiches mentionnent simplement "l'Arena de Montpellier", dénonçait-il. Cela signifie qu'ils ont signé un accord avec le basket en marque blanche. »

En juin 2015, Montpellier Events avait introduit une action en justice auprès du tribunal de commerce afin d'obtenir une condamnation à paiement.

Fin de contrat au 31 mars 2016

« Park&Suites et Montpellier Events ont conclu, cet été, un protocole d'accord mettant fin par anticipation, à compter du 31 mars 2016, au contrat de naming concernant l'Arena, qui les liait depuis 2011 », annonce le communiqué de Montpellier Events.

La société gestionnaire de l'Arena y assure également que « les griefs étaient sans fondements ».

« Seul l'Euro de Basket, négocié dans d'autres sphères que la seule entité Montpellier Events, a imposé une marque blanche, comme ce fût le cas pour toutes les éditions antérieures de cette compétition », argumente Montpellier Events.

La porte de sortie aurait alors été trouvée à l'issue d'une négociation à l'initiative des deux présidents de Montpellier Events et Appart City, Agnès Jullian et Pierre Denizet, représentés par leurs avocats respectifs, sous l'égide du président du Tribunal de commerce.

L'accord prévoit « la cessation du contrat au plus tard le 31 mars 2016, le paiement immédiat à Montpellier Events de l'arriéré des redevances, et un engagement formel au respect du paiement des prochaines échéances dues jusqu'à la fin du contrat ».

Contacté par la rédaction d'Objectif Languedoc-Roussillon pour commenter cet accord, le groupe Appart City n'a pas donné suite.

Montpellier Events est d'ores et déjà en quête d'un nouveau partenaire naming, l'accord prévoyant qu'il puisse contracter immédiatement, sans attendre le 31 mars 2016, si une opportunité se présente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :