Le 1er financement FISO en France accordé à l’Héraultais [email protected]

 |   |  509  mots
(Crédits : [email protected])
Le 27 novembre, l’entreprise montpelliéraine [email protected], hébergée au Pôle Réalis, était la 1ère en France à bénéficier du nouvel outil financier baptisé FISO. Mis en place par bpifrance, ce fonds est abondé à parité par l’État et les Conseils régionaux.

Créée en 2012 et hébergée au Pôle Réalis à Montpellier, l'entreprise [email protected] est spécialisée dans les activités physiques adaptées (APA). Elle apporte des solutions pédagogiques innovantes pour pratiquer corporellement une activité physique pour des personnes sédentaires, malades et vieillissantes : l'outil SAPATICvisio permet de réaliser des séances en visio-conférence, seul ou à plusieurs, ouvrant ainsi l'accès à l'activité physique adaptée à un plus grand nombre de malades, notamment des personnes dispersées géographiquement et en situation d'isolement du fait de leurs pathologies, tout en réduisant les coûts d'accès.

« Notre proposition de valeur améliore la santé et la qualité de vie des personnes atteintes d'une maladie chronique, précise Aline Herbinet, docteur es Staps, directrice fondatrice de [email protected] et responsable de l'activité de R&D. Nous sommes des pédagogues de l'activité physique : notre plate-forme de télé-accompagnement à distance et d'interventions pédagogiques en activités physiques adaptées permet aux patients et aux aidants de rester dans leur quotidien. Notre solution participe également au maintien du lien social. Couplée à une solution financière adaptée aux populations précaires, nous contribuons à la cohésion sociale. »

100 000 € de prêt remboursable

[email protected] est la première entreprise en France à se voir accorder un financement d'un nouveau genre, émanant du Fonds d'innovation sociale (FISO) Languedoc-Roussillon. La signature de ce prêt à taux zéro remboursable est intervenue le 27 novembre 2015, dans le cadre des 2e Rencontres internationales de l'innovation sociale, organisées au Pôle Réalis et portant sur le financement de l'innovation sociale.

Le FISO, opéré par bpifrance dans le cadre du programme des Investissements d'Avenir, est abondé à parité par l'État et les neufs Conseils régionaux, dont celui du Languedoc-Roussillon, qui se sont portés volontaires pour l'expérimenter. Une enveloppe maximale de 20 M€ a été confiée à bpifrance.

Le FISO vient renforcer les dispositifs existants de soutien à l'innovation, et vise à financer des projets (dans le cadre d'appels à projets) qui proposent une solution innovante répondant à un besoin social peu ou pas satisfait. En Languedoc-Roussillon, une première dotation de 784 000 € est mobilisée par l'État et la Région Languedoc-Roussillon.

Le premier financement, accordé à [email protected], se monte à 100 000 € sous forme de prêt remboursable. Un montant obtenu sur appel à projet, et qui correspond aux besoins nécessaires pour développer SAPATIC-SEP34, un projet qui s'adresse aux patients atteints de sclérose en plaque et à leurs aidants.

« [email protected] a déjà créé plusieurs plates-formes, différentes selon la pathologie : schizophrénie, mucoviscidose, cancérologie, etc., mais celle de la sclérose en plaque n'existait pas encore, explique Aline Herbinet. Le produit sera en phase de preuve de concept à partir de janvier 2016. Nous allons travailler avec les médecins, déterminer le programme qui convient, le tester. Nous nous donnons deux ans pour le mettre sur le marché. »

[email protected] compte à ce jour 15 salariés (dont 4 docteurs et 8 ingénieurs), et réalise un chiffre d'affaires de 300 000 €.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :