Sète : une nouvelle gare maritime qui renoue avec la ville

 |   |  498  mots
La future gare maritime de Sète sera terminée en 2020.
La future gare maritime de Sète sera terminée en 2020. (Crédits : Jacques Ferrier architectures / Ferrier production  Schéma  fonctionnel © Jacques Ferrier architectures / Sensual City Studio)
La Région Languedoc-Roussillon poursuit ses investissements sur le port de Sète (34), et notamment avec la création d’un nouveau pôle passagers, dont les contours ont été dévoilés le 21 janvier. La future gare maritime se dessine.

Mercredi 21 janvier, Jacques Ferrier, l'architecte désigné par la Région Languedoc-Roussillon en novembre dernier pour la construction d'une nouvelle gare maritime, et pour l'aménagement du pôle passagers et de la nouvelle entrée du port, présentait son projet. Soit un investissement de 40 M€ porté par le Conseil régional.

La Région, propriétaire du port de Sète depuis 2007, a engagé 58 M€ d'investissements pour réhabiliter deux équipements et accroître le trafic passagers et accueillir des navires, péniches et porte-conteneurs.

Ambition n° 1 : augmenter les capacités d'accueil et de traitement et booster le trafic  pour passer de 180 000 à 300 000 passagers d'ici 2020, et de 600 000 à 900 000 passagers (capacité du site) à terme.

« La Région continuera à investir fortement sur le port de Sète en 2015, déclare Damien Alary, le président de Région. Le futur pôle passagers est pour nous un projet majeur. Nous voulons ainsi doper le trafic. »

« Nous avons une potentialité de trafic avec l'Algérie, entre Oran et Sète, ainsi qu'avec les Baléares, affirme Marc Chevallier, président de l'EPR Port Sud de France. Nous sommes très confiants sur le développement des croisières. »

Le nouveau pôle passagers permettra de traiter trois navires simultanément, de mieux optimiser les temps d'embarquement et de débarquement, d'améliorer la qualité et les conditions d'accueil des voyageurs, mais aussi les conditions de travail des compagnies maritimes.

Fin des travaux en 2020

La maîtrise d'œuvre du nouvel ensemble est confiée au groupement composé des sociétés JFA/Jacques Ferrier Architectures, Sensual City Studio, Agence TER et Cusy Maraval Architectes. La phase études de conception s'étendra jusqu'en 2016 et les premiers appels d'offres pourraient intervenir début 2017.

« Les travaux devraient être terminés en 2020 », annonce André Lubrano, conseiller régional, questeur délégué aux ports.

« Ce futur pôle sera ouvert sur la ville car il faut à tout prix que le port et la ville continuent de respirer ensemble », ajoute Damien Alary.

Future gare maritime de Sète (parvis)

Une volonté qui satisfait pleinement Erwan Follezou, président du Propeller Club, un association de professionnels de la filière portuaire qui avait réalisé une étude sur le poids économique du port de Sète en 2013 : « Il faut que les Sétois se réapproprient leur port de commerce, et je pense que ce projet de nouvelle gare permettra ça ».

Et la conception de l'architecte Jacques Ferrier va en effet dans ce sens : « L'idée est de lier la ville avec le port. La gare maritime sera un symbole, un édifice signal. Nous avons prévu un restaurant, qui sera un moyen très concret de donner aux habitants l'envie de venir sur le site ».

Par ailleurs, le môle Masselin fait l'objet de travaux qui ont démarré en 2014 et qui permettront d'offrir deux nouveaux postes à quai pour des ferries et navires de croisières jusqu'à 220 m de long. Le môle Masselin devrait être livré dès le mois de mai 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2017 à 17:33 :
les cuves Biron seront elles déplacées?
a écrit le 25/01/2015 à 20:52 :
Les bateaux Costa. 390 mètres de longueur ???? Eh oui..
a écrit le 22/01/2015 à 17:10 :
et avec la corse ?
Rien ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :