Bertrand Girard quitte Vinadeis pour muscler InVivoWine

 |   |  452  mots
De g. à d.: Joël Castany et Bertrand Girard lors de l'AG de Vinadeis en 2016
De g. à d.: Joël Castany et Bertrand Girard lors de l'AG de Vinadeis en 2016 (Crédits : Marie Corbel)
La société coopérative audoise annonce le départ de Bertand Girard et son remplacement par Jacky Maria à sa tête. Le premier devient directeur général d’InVivoWine à plein temps avec l’ambition d’en faire un acteur majeur à l’international. Une première étape vient d’être franchie, le 23 mai, avec le rachat de Baarsma Wine.

« Un ajustement tactique », tel est le sens des changements de visage à la tête de Vinadeis (Narbonne, 11), selon Joël Castany, le président du groupe coopératif audois. Celui-ci a annoncé le 22 mai le remplacement de Bertrand Girard par Jacky Maria à la présidence du directoire de Vinadeis. En avril, ce dernier avait déjà récupéré la fonction de directeur général du groupe audois tandis que Bertrand Girard annonçait son entrée au comité exécutif d'InVivo pour le 1er juin.

Au travers de cette réorganisation, Jacky Maria prend les rênes de Vinadeis tandis que Bertrand Girard acquiert une « casquette nationale et internationale » en s'engageant pleinement dans InVivo Wine, le 4ème pôle d'activité du groupe InVivo (Paris, 75) dont il avait déjà la responsabilité depuis 2015.

Acquisition de Baarsma Wine

« L'organisation évolue à la mesure des challenges qui se présentent à nous, explique Bertrand Girard. C'est le fruit d'un an de travail. Notre volonté est de trouver la bonne équation en matière de management pour mener à bien l'ensemble de nos projets. Nous sommes aujourd'hui en train de muscler InVivo Wine et cela demande un engagement à plein temps de ma part. De son côté, Jacky Maria connait parfaitement Vinadeis qu'il a intégré il y a sept ans comme directeur général délégué. Nous nous organisons dans la continuité.  »

Ce renforcement d'InVivo Wine se matérialise dès à présent. InVivo a annoncé le 23 mai l'acquisition du néerlandais Baarsma Wine, un spécialiste de la distribution de vin très présent aux Pays-Bas, en Belgique, en Grande-Bretagne et en Scandinavie.

« Cet acteur de la distribution pèse 220 M€, précise Bertrand Girard. Grâce à cette opération, InVivo Wine devient un leader de la distribution à l'international alors que nous étions déjà le premier producteur. Tout cela s'inscrit dans la même voie, celle de structurer un pôle vin français puissant de dimension internationale. »

Nouvelles adhésions à venir?

En consolidant les débouchés des adhérents d'InVivo Wine, cette acquisition pourrait attiré ou rassuré de potentiels nouveaux adhérents.

« D'autres producteurs pourraient nous rejoindre sous peu », indique Joël Castany.

De nouvelles adhésions qui ne seraient pas le seul fait de coopérateurs puisque le président de Vinadeis indique que des « caves particulières pourraient également être intéressées ». Un processus cohérent avec l'identité de Vinadeis, à savoir « une société de commerce de vin appartenant aux producteurs », précise Bertrand Girard.

Aujourd'hui, Vinadeis rassemble onze caves coopératives et 45 domaines et châteaux, soit plus de 1 500 vignerons, pour une production totale de 900 000 hl. La structure réalise un chiffre d'affaires de 300 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :