Ce que dit le rapport de la Chaire Pégase sur les Français et le transport aérien post-Covid

 |  | 1143 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A Montpellier, la Chaire Pégase, consacrée à l'économie et au management du transport aérien et de l'aérospatial, publie son second rapport mesurant l'impact du Covid-19 sur le comportement des Français en matière de transport aérien. Parmi ses observations : plus de 60% des Français souhaitent prendre l’avion dans les douze prochains mois, soit une demande quasi équivalente à la période précédant la crise du Covid-19. Mais la moitié attendront encore au moins six mois.

Le 3 décembre, la Chaire Pégase publie son second rapport* mesurant l'impact du Covid-19 sur le comportement des Français en matière de transport aérien, l'un des secteurs les plus fortement impactés par cette crise, inédite par son ampleur (une réduction de 68% de l'offre aérienne au pire de la crise, avec une baisse du trafic aérien de plus de 90% au printemps 2020 en Europe).

Rattachée à Montpellier Business School et développée en collaboration avec plusieurs institutions scientifiques dont l'Université de Montpellier, la Chaire Pégase se dit seule chaire française consacrée à l'économie et management du transport aérien et de l'aérospatial.

Avec ce rapport, « l'objectif de la Chaire était de mettre en lumière les évolutions, mais aussi les éléments constants, dans le comportement des Français à la suite de cette épidémie », précise son fondateur le Pr Paul Chiambaretto.

Des compagnies aériennes fragilisées

En préambule, le rapport rappelle que « la majorité des compagnies aériennes présentaient déjà de faibles performances financières avant l'épidémie de Covid-19 [...] et avaient moins de trois mois de liquidités ».

Malgré la réduction de leurs coûts via la diminution de leur offre de vols, la sortie anticipée de certains avions de leur flotte ou la reconversion d'autres dans le transport de marchandises, de nombreuses compagnies aériennes ont cherché...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :