Le Mont-Aigoual se dote d'un centre de sensibilisation au changement climatique

 |   |  340  mots
La station accueille 200 000 visiteurs annuels à ce jour
La station accueille 200 000 visiteurs annuels à ce jour (Crédits : DR)
L'investissement de 3,4 M€ est porté par la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires avec, notamment, le soutien de l'État. Les travaux doivent débuter en septembre 2018.

Le point culminant du Gard s'est trouvé un second souffle. D'ici trente-six mois, le Mont Aigoual sera pourvu d'un centre de sensibilisation au changement climatique. Installé au sein de l'actuelle station météorologique de Météo France, ce nouvel équipement est voué à accueillir conférences et espaces scénographiques autour des changements climatiques et leurs conséquences pour l'humanité.

"Il y a quelques années, Météo France a fermé plusieurs centres météo. Afin de préserver celui du Mont Aigoual, nous leur avons présenté ce projet de restauration du bâtiment avec la volonté de mettre en avant, de façon scientifique, pédagogique et ludique, un sujet majeur d'actualité", explique Martin Delord (PS), président de la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires.

D'un montant de 3,4 M€, l'investissement porté par la moins peuplée des intercommunalités du département (5 500 habitants) va notamment recevoir les soutiens de l'État (1,2 M€), du Conseil régional Occitanie et du Conseil départemental du Gard. D'ores et déjà, un comité scientifique a été mis sur pied pour penser le contenu des lieux réaménagés par le cabinet mendois Navecth Architectes.

"Le fil conducteur de l'exposition consistera à interroger la place de l'homme face aux changements climatiques. Plusieurs séquences jalonneront le parcours du visiteur. La visite commencera par la rencontre avec un météorologue qui introduira la notion d'observation météorologique et climatologique, y compris à travers le climat de l'Aigoual. Le visiteur cheminera ensuite à travers plusieurs séquences et sera interpellé sur la notion du climat, passé et présent, sur l'observation des changements climatiques, sur le rôle des activités humaines dans ces changements ainsi que sur les solutions d'adaptation à mettre en place", poursuit Martin Delord.

Les travaux devraient démarrer en septembre 2018 pour une livraison au printemps 2020. L'ambition de la Communauté de communes est d'augmenter de 20 % le nombre de visiteurs pénétrant actuellement l'Observatoire sur les 200 000 personnes fréquentant annuellement le sommet de l'Aigoual.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2017 à 9:12 :
Changement climatique et ces catastrophes naturelles punition d' ALLAH depuis le déluge de Noé a ce jour donc en président Emmanuel Macron aux français et aux français des iles de la France de se convertir a l'islam le 13.12.2017 pour éviter la mort et les pertes animal végétal et dégât matériel par ces punitions d' ALLAH les inondations les tornades les foudres tempête de neige apocalyptique grêlon avalanche séisme plus 6 tsunami volcan astéroïde météorite si la fin du monde pour éviter l'enfer.
a écrit le 12/12/2017 à 18:11 :
Quand on voit le niveau de sous développement économique et le deficit d'image de ce coin des Cévennes, notamment en matière touristique, il y aurait vraiment d'autres priorités ! Le potentiel est pourtant là, mais les politiques locaux font systématiquement les mauvais choix. Au delà de l'effet de nouveauté, qui va se taper 2 h de route depuis Nîmes ou Montpellier pour voir des conférences et des expos sur le changement climatique ? On n'attire pas les touristes avec du vinaigre. Tout cela n'est vraiment pas sérieux et nos politiques complètement déconnectés !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :