A+ Énergies mise sur l’autoconsommation

 |  | 562 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : A+ Energies)
Société héraultaise spécialisée dans les solutions d’énergies positives, A+ énergies a axé son offre sur le concept d’autoconsommation. Elle vient de déménager son siège à Castries (34), inauguré le 7 novembre, et poursuit le développement d’un réseau en commun avec le Lyonnais Inolys.

Trop à l'étroit dans ses locaux de Saint-Aunès, l'entreprise héraultaise A+ Énergies vient d'acheter et d'emménager dans des locaux (1,2 M€ d'investissement) à Castries, qu'elle inaugurait le 7 novembre.

Créée en 2010 par Mélissa Kaestler (directrice générale) et Damien Teissier (président), l'entreprise développe et distribue essentiellement auprès des particuliers des solutions d'équipements énergétiques de l'habitat, avec comme axe principal l'autoconsommation.

La PME, qui annonce un chiffre d'affaires 2018 de 14 M€ (10 M€ en 2017) auprès de 4 000 clients, compte aujourd'hui une centaine de salariés (dont une trentaine au siège de Castries) et huit agences dans le grand sud de la France (jusqu'à Limoges), la dernière ouverte couvrant le territoire Tarn-Gers.

Promesse de 40 à 70 % d'économies

« Nous sommes spécialisés dans l'amélioration énergétique de l'habitat pour le rendre à énergie positive, explique Damien Teissier. Nous proposons des pompes à chaleur pour le chauffage et sur le volet électricité, nous avons développé un pack énergétique baptisé Tri Home Énergies qui permet de générer des économies d'électricité. Des panneaux photovoltaïques produisent de l'électricité que les habitants autoconsomment, mais comme en général, l'électricité est produite en journée et consommée le soir, on adjoint une domotique énergétique permettant de piloter sa consommation en programmant des appareils par exemple. Par ailleurs, une partie est stockée sous forme d'eau chaude dans un ballon thermodynamique. Et le delta peut être revendu à Enedis. Ce dispositif permet de faire de 40 à 70 % d'économie. »

L'entreprise n'est pas la seule à proposer ce type de prestation et a déjà prévu le coup d'après : en janvier 2018, elle a contractualisé avec Inolys, acteur lyonnais spécialisé dans l'autoconsommation opérant sur le Grand Est, pour créer ensemble le réseau SennyWatt avec l'ambition d'en faire « le leader français de l'autoconsommation ».

« Nous avons ensemble un réseau de 20 agences pour un chiffre d'affaires de 30 M€, affirme Damien Teissier. Il y a beaucoup de monde sur le secteur de l'énergie photovoltaïque et nous voulons prendre une place différente. Nous ferons entrer d'autres personnes dans le réseau, sous conditions d'une charte, et nous voulons créer un centre de formation pour former les salariés du réseau. »

Les deux acteurs n'oublient pas d'avancer sur de nouvelles innovations, notamment autour des batteries de stockage.

Du Gard au Cameroun

A+ Énergies développe aussi le marché des professionnels et collectivités. Ainsi, en 2017, l'entreprise a équipé le premier ensemble scolaire d'Occitanie en autoconsommation, à Sernhac dans le Gard.

Les dirigeants et quelques salariés partiront bientôt faire de même, à titre gracieux, sur l'école de Bodi, au Cameroun, via l'association française d'aide humanitaire au Cameroun. Un projet qui a mobilisé une bonne partie des équipes.

« Quand nous recrutons, nous nous attachons d'abord à l'état d'esprit et à la capacité d'évolution en interne, plus qu'au diplôme ou à l'expérience, souligne Mélissa Kaestler. 90 % de nos commerciaux n'avaient aucune expérience, ils sont formés chez nous et ils grandissent en même temps que nous. Nous favorisons beaucoup les évolutions internes, par exemple pour ceux qui souhaiteraient ensuite diriger une agence. »

L'entreprise prévoit d'ouvrir deux nouvelles agences en 2019 dans le sud et l'ouest, et de recruter des conseillers commerciaux, un comptable, un chargé de communication et un administratif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2021 à 10:31 :
Si vous consultez cet avis, c’est surement que vous vous demandez si vous allez être le grand gagnant d’une affaire en or…

Avez-vous vu un traineau et des rennes garés dans la rue ? Est-ce qu’une entreprise d’une telle notoriété devrait avoir besoin de commerciaux faisant du porte à porte ?

Car un jour quelqu’un d’A+ Energies vient sonner chez vous pour un sondage au niveau de la commune et vous laisse entrevoir la possibilité d’être sélectionné pour faire des économies d’électricité mais sans précisions, étape 1.

Puis vient un appel vous annonçant que la commune répond aux critères et vous demande quelques informations supplémentaires pour voir si vous serez un des grands gagnants, étape 2.

Arrive le deuxième appel, c’est bon vous entrez dans la course, il faut maintenant convenir d’un rendez-vous, étape 3.

Durant ce rendez-vous, la personne vous montrera l’étendue de l’entreprise A+ Energies, le mur économique vers lequel vous foncez, mais aussi les produits révolutionnaires et innovants en matière de photovoltaïque.

Et oui car il s’agit bien de cela, un démarchage pour des panneaux solaires dont vous ne trouverez pas de publicité car le concept est que VOUS devenez la publicité d’A+ Energies. Mais attention, seul 5 foyers seront les élus ou plutôt les ambassadeurs. Il vous faut donc fournir d’autres informations pour démontrer quelles seraient vos atouts pour gagner ce privilège, vous passez ainsi de client a participant. Cet entretien s’arrêtera là car il faut étudier votre dossier, étape 4.

Un nouvel appel, c’est bon, vous êtes dans le podium top 5, le rendez-vous pour entrer dans le vif du sujet est pour vous.

Ce rendez-vous sera un défilé de chiffres pour vous prouver par A+B que vous allez faire des économies dans tous les sens. Sur votre consommation via vos futurs panneaux, via vos habitudes notamment grâce à une domotique qui fera des miracles pour vous, mais aussi via votre statut d’ambassadeur… Car ce précieux statut vous permettra de ne pas payer tous les frais annexes qui sont facturés aux autres clients ; déplacement d’une directrice pour vérifier des trucs techniques, les frais de dossier divers, la mise en place de la batterie virtuelle, tout ça pour un truc comme 3500€, waouh…, vous avez eu chaud. Et pour finir, le cadeau, on vous offre de l’électricité pour ne pas consommer pendant 1 an et demi donc vous ne payerez rien !

Profitant de cet état d’esprit, rassuré par tant d’économies, on vous annonce le devis…

L’étape 5 est en bonne voie, vous n’avez plus qu’à signer et fournir les différents documents afin qu’A+ Energies vérifie que tout est bon, en plus c’est moderne vous allez signez sur une tablette qui ne vous laissera que difficilement entrevoir qu’il s’agit… d’un bon de commande !

STOP !!!!

Plutôt que de signer immédiatement, ce qu’il ne faut JAMAIS faire, réfléchissez et regardez le revers de la médaille. Vous y découvrirez la perte de la prime de l’état dans le cas de la revente du surplus de production d’énergie soit plus de 1000€, les taxes pour récupérer le courant stocké qui font que la batterie virtuelle n’est pas plus intéressante que la revente de surplus et surtout, surtout, demandez le prix d’une installation similaire chez un concurrent qui ne vous facturera certainement pas de frais de dossier ou de visite.

Vous avez signé mais on vous a certifié que vous pouvez annuler même la veille de l’installation ?
Vous y croyez ? La vérité est que vous avez 15 jours de rétractation.
a écrit le 11/09/2020 à 13:51 :
Sourate 2:2-4

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :