La Région s'apprête à financer les 1ers dossiers locaux sur fonds européens

La Région et l'État ont organisé, le 23 juin, un Forum sur le programme européen 2014-2020. L'enjeu : distribuer aux entreprises et aux institutionels la dotation financière de l'Europe, d'un montant de 1,2 Md€, que le Conseil régional gère en direct.
La Région doit distribuer, jusqu'en 2020, 1,2 Md€ de fonds européens aux acteurs économiques, associatifs et institutionnels.
La Région doit distribuer, jusqu'en 2020, 1,2 Md€ de fonds européens aux acteurs économiques, associatifs et institutionnels. (Crédits : © Thierry Roge / Reuters)

Organisé par la Région Languedoc-Roussillon et l'État en lien avec la Commission européenne, le 1er Forum sur les programmes européens 2014-2020 s'est tenu, le 23 juin, au Corum de Montpellier. Après avoir obtenu en novembre dernier 1,2 Mds € de fonds européens (en France, ce sont les régions qui les gèrent), soit 400 M€ de plus que durant le plan 2007-2013, le Conseil régional a maintenant pour mission de les distribuer à l'échelle régionale aux acteurs économiques, associatifs et institutionnels.

"Le Languedoc-Roussillon fait partie de nos régions de référence, indique Carlsten Rasmussen, chef de projet France à la direction régionale (DG Région) de la Commission européenne. Sur le terrain, il y a de plus en plus de voix qui nous disent ne plus vouloir de nos fonds, car il est trop compliqué d'y accéder. Ici, les techniciens cherchent avec nous les meilleures solutions. Il faut en effet que nos fonds soient plus populaires auprès des porteurs de projet, car sans eux nous n'avons pas de politique."

Alors que le programme Languedoc-Roussillon a été le premier adopté en France, le vice-président de la Région délégué aux Affaires européennes, Jean-Claude Gayssot, annonce que des dépenses ont déjà été actées.

"Depuis novembre 2014, près de 24 M€ ont été programmés dont 20 M€ au titre de l'initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ). Concernant le fonds FEADER qui doit être approuvé d'ici la fin de l'été, des mesures sont déjà prévues pour un montant de 122 M€."

Le forum s'est donné pour but de rendre plus accessible la demande de fonds européens, la réalisation des dossiers étant réputée lourde et complexe.

"S'il y a des points de règlement qui ne nous semblent pas en phase avec la réalité, nous ne manquerons pas de le faire remonter à la commission européenne pour trouver des solutions", poursuit Jean-Claude Gayssot.

Le forum était structuré sous forme d'ateliers à la carte : apprendre à déposer un dossier, gérer son projet et préparer son bilan, ou encore la forfaitisation, entre autres.

Viser l'effet de levier

Au sujet du plan 2007-2013, le président de Région Damien Alary indiquait il y a quelques mois que "les effets de levier ont été de 2,5 M€". Avec plus de fonds à distribuer, Jean-Claude Gayssot estime que le travail est loin d'être terminé : "Dans notre région, nous avons tous les trois ans 100 000 habitants de plus, et malgré les créations d'entreprises nous avons un haut niveau de chômage, d'exclusion, de pauvreté". Pour lui, "L'Europe doit avoir à l'esprit les dimensions de croissance, d'emploi, de solidarité et de citoyenneté". Une thématique sociale à laquelle adhère Egidio Canciani, chef de l'unité France à la direction générale de l'emploi (DG Emploi) de la Commission européenne :

"Nous nous fixons pour 2020 des objectifs relatifs à un taux d'emploi élevé, la sortie de 20 millions de personnes de la pauvreté, ou encore la réduction de l'échec scolaire. La situation est critique : la pauvreté et les inégalités entre les États-membres ont augmenté. Ce sont les conséquences de la crise, et les réformes structurelles ne doivent pas avoir de conséquences sociales."

Le programme européen 2014-2020 prévoit le financement de l'économie régionale sur cinq secteurs : 611 M€ pour le fonds rural (FEADER), 306 M€ de développement régional (FEDER), 12 M€ pour la pêche (fonds FEAMP), 105 M€ via le fonds social européen (FSE) et 13,7 M€ pour l'emploi des jeunes (IEJ). À noter que lorsque la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sera effective en 2016, les fonds européens resteront affectés aux territoires actuels jusqu'au terme du programme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.