La Banque Populaire du Sud, connectée et engagée

 |   |  804  mots
Pierre Chauvois, directeur général de la Banque Populaire du Sud
Pierre Chauvois, directeur général de la Banque Populaire du Sud (Crédits : BPS)
La Banque Populaire du Sud investit dans les nouvelles technologies et poursuit la diversification de ses agences et métiers afin d’accompagner au plus près ses clients.

Inscrit dans son ADN, l'esprit d'entreprise de la Banque Populaire du Sud (BPS) repose sur une dimension coopérative et un ancrage régional fort. À travers son réseau d'agences qui ne cesse de se densifier et de se moderniser, la BPS, présente dans sept départements (Ardèche, Ariège, Aude, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales) assure un maillage serré du territoire, au plus près de ses 500 000 clients - dont 60 000 professionnels et 5 000 clients entreprises.

« Notre volonté est de continuer à spécialiser nos agences sur des segments de clientèle de façon à apporter des conseils et des solutions réellement adaptées à la situation de chacun, qu'il soit artisan, agriculteur, à la tête d'une start-up ou d'une PME », résume Pierre Chauvois, directeur général de la BPS.

Un modèle d'agence revisité

Pour conforter sa présence en direction des entreprises et ingénieries, la BPS a ainsi créé sept Centres d'Affaires Entreprises. Leur mot d'ordre : expertise, proximité et réactivité.

Particulièrement présente auprès des jeunes pousses, la BPS a inauguré en 2017 à Montpellier, le Centre d'Affaire Sud Innovation, dédié aux start-ups réalisant un chiffre d'affaires de moins de 5 M€. Un an après sa création, l'agence, qui a 210 sociétés en portefeuille, a réalisé ou participé à diverses levées de fonds, à hauteur de 14 M€.

« Depuis 30 ans, la Banque Populaire du Sud accompagne le secteur de l'innovation. Nous avons d'ailleurs été la première banque au comité d'experts de Cap Alpha à Montpellier, rappelle le directeur général de la BPS. Avec cette agence Sud Innovation, nous accompagnons le marché bancaire des start-ups particulièrement dynamique sur notre territoire. »

Bénéficiant d'un accompagnement renforcé pour la phase d'amorçage, les start-up se sont vues accorder 16 M€ de prêts et ont pu bénéficier de financement dans le cadre de leurs activités export (22 M€).

Innovation et formation

Face aux mutations technologiques et à la mondialisation des échanges, la BPS apporte son expertise pour les besoins spécifiques que peut nécessiter une démarche d'innovation. Mais elle répond, également, aux besoins d'internationalisation des entreprises, en trouvant de nouveaux débouchés ou de nouvelles sources d'approvisionnement à l'étranger, en leur facilitant la recherche de partenaires, en opérant des couvertures de taux de change appropriées, ou encore, en mettant en place des cautions qui favorisent la concrétisation des transactions.

Pour « accélérer le pas » dans sa transformation digitale, elle inaugurait, en mars dernier, le Lab Inno, espace de 300 m² dédié à l'innovation (exposition des technologies développées et en cours de développement) et à la formation.

« Ce premier Lab Inno de la banque marque notre volonté d'évoluer et d'innover, souligne Pierre Chauvois. Nous avons la chance d'avoir en région un écosystème d'entreprises innovantes porté par la French Tech. C'est une nécessité de nous intégrer dans cet environnement au bénéfice de nos clients et collaborateurs. »

À l'horizon 2020, la BPS envisage d'amener 90 % de ses clients vers des services digitalisés : retrait d'argent avec smartphone, authentification grâce à l'empreinte digitale...

« Le digital reste un moyen et les nouveaux outils permettent de gagner en efficacité. Pour nous, banque coopérative et de proximité, l'humain reste au cœur de la relation avec nos clients », explique Pierre Chauvois.

Nouveaux outils de financement

Spécialement dédié aux problématiques des start-up et des entreprises établies innovantes, le crédit Innov&Plus est une nouvelle offre de prêt bonifié conçu pour financer les projets de croissance et d'innovation de toutes les entreprises et ETI régionales.

Dans un environnement économique régional constitué à 95 % de TPE, la Banque Populaire du Sud se positionne aujourd'hui comme un acteur majeur du financement de l'économie. Retenue dans le cadre du fonds FOSTER TPE-PME, mis en route en 2017 par le Fonds Européen d'Investissement et par le Conseil régional Occitanie, elle intervient comme intermédiaire financier pour gérer une garantie gratuite à hauteur de 80 % du montant emprunté.

« Le prêt FOSTER TPE-PME, vise à soutenir les projets de développement d'entreprises recelant un vrai potentiel tout en permettant de limiter la garantie personnelle du chef d'entreprise et d'obtenir des conditions financières privilégiées », détaille Pierre Chauvois.

Ce dispositif, dédié aux entreprises industrielles, artisanales, de services et professions libérales mais aussi au secteur agricole, est un véritable levier pour le développement de l'économie locale.

Ces nouvelles offres de crédit et ce réseau spécialisé viennent renforcer l'expertise des collaborateurs de la banque en matière d'ingénierie sociale, d'ingénierie financière et d'ingénierie des flux domestiques et internationaux, permettant à la BPS de se positionner comme un acteur économique majeur de son territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :