Les dirigeants d'entreprises ont-ils retrouvé confiance ?

 |   |  597  mots
Près de 40% des chefs d'entreprise estiment que leur métier peut être concerné par une concurrence comparable à celle subie par les taxis.
Près de 40% des chefs d'entreprise estiment que leur métier peut être concerné par une concurrence comparable à celle subie par les taxis. (Crédits : Reuters)
Interrogés par Opinion Way pour CCI France/La Tribune/Europe 1 dans le cadre de « La grande consultation », les dirigeants d'entreprises admettent envisager l'avenir avec plus de sérénité qu'au mois de juillet. Les prévisions d'embauche ne sont en revanche guère fameuses. Dans leur majorité, ils estiment que la loi NOTRe est une bonne réforme et que la Conférence sur le Climat à Paris (COP 21) en décembre n'est pas intéressante.

A-t-on retrouvé le chaînon manquant, celui sans qui la reprise de l'activité économique ne saurait être durable ? Autrement dit, la confiance est-elle de retour ? A la lecture des résultats de la quatrième vague de résultats de la Grande consultation réalisée par Opinion Way pour CCI France/La Tribune/ Europe 1, le moral des dirigeants s'est nettement amélioré depuis juillet. En effet, l'indicateur mesurant leur optimisme a fait un bond de 22 unités depuis le dernier sondage de pour atteindre 130 points. Depuis février 2015, date de la première « Grande consultation », l'indicateur a gagné 30 points. Il pourrait encore progresser au cours des prochains mois, 45% des dirigeants interrogés considérant que les perspectives de leur entreprise sont favorables.

" Il est trop tôt pour prédire que c'est le début de la fin ... de la crise ! Mais c'est le signe que les réformes qui ont été entreprises vont dans le bon sens. La France a besoin de ce vent de réformes et il faut encore aller plus loin, notamment pour simplifier le quotidien des entrepreneurs. Cette progression de la confiance est un bon signe car c'est de confiance dont les PME ont besoin. D'une confiance malmenée par des systèmes qui changent trop souvent. D'une confiance que de nouvelles normes ne viendront pas entraver le développement. D'une confiance en une solidarité et une équité de traitement au niveau européen ", avance André Marcon, le président de CCI France.

Les effectifs seront simplement maintenus

Malheureusement, ce regain de confiance ne devrait pas se traduire par une reprise des embauches, du moins à court terme. En effet, 84% des chefs d'entreprises comptent maintenir le nombre de leurs salariés. Ils sont 7% à envisager de les réduire et 9% à prévoir de les augmenter.

Interrogés sur les sujets les plus chauds de l'actualité, les dirigeants ont des avis assez partagés sur les réformes à venir. Ils sont 69% à estimer que la loi NOTRe, qui donnera naissance le 1er janvier 2016 à treize grandes régions, est favorable à leur territoire. Ils sont 65% à considérer que cette réforme aura des effets positifs sur leur entreprise.

La crise grecque les inquiète davantage que la propagation du modèle Uber

La crise grecque les inquiète. Malgré son dénouement, et bien que les exportations tricolores vers la Grèce - un pays avec lequel la France est l'un des rares à afficher un excédent commercial - ne représentent que 0,49% des exportations françaises totales, 75% d'entre eux estiment que la situation économique de la Grèce peut nuire à l'activité de leur entreprise.

Quant à la concurrence d'entreprises dont le modèle économique reprendrait celui d'Uber, elle est désormais réelle pour 21% d'entre eux. Tous les secteurs sont concernés : l'industrie, la construction, le commerce et les services.

La Conférence sur le Climat à Paris (COP 21) en décembre les passionne-t-elle ? Pas vraiment. Ils sont 71% à ne pas vouloir y participer si l'occasion devait se présenter.

"Pourtant, l'enjeu est capital. Sur ce champ, nous avons un rôle à jouer en matière d'information, de sensibilisation et aussi pour montrer que derrière les contraintes il y a des opportunités de développement et de nouvelles façons de produire ", estime André Marcon.

Il reste quelques semaines pour convaincre les dirigeants d'entreprises de l'intérêt et de l'utilité de cette manifestation.

*Vous désirez exprimer votre avis, émettre une idée sur les questions économiques ? Rejoignez la Communauté CCI des entrepreneurs en participant à la plateforme d'échanges et de débats : www.grandeconsultation.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :