Ce qu’attendent les TPE-PME en quête de financements

 |   |  1012  mots
Jacques Gravegeal (Pays de Lunel),  Gérard Lannelongue (Montpellier Métropole), André Deljarry (CCI 34), Stéphanie Andrieu (CCI 34) et Christian Assaf (Région Occitanie), lors du lancement de la 7e édition des RDV du financement.
Jacques Gravegeal (Pays de Lunel), Gérard Lannelongue (Montpellier Métropole), André Deljarry (CCI 34), Stéphanie Andrieu (CCI 34) et Christian Assaf (Région Occitanie), lors du lancement de la 7e édition des RDV du financement. (Crédits : Cécile Chaigneau)
Proposer aux TPE-PME régionales un panorama complet des aides publiques et de l'offre privée pour financer leur croissance via des rendez-vous qualifiés. Telle est l’ambition du RDV du financement qui se tenait le 12 mars (maintenu malgré le coronavirus), organisé chaque année par la CCI Hérault. Un passage utile pour les entreprises qui n’ont pas une bonne lisibilité des différents dispositifs existants.

Le 12 mars avait lieu à Montpellier la 7e édition du Forum du financement, organisé par la CCI Hérault et rebaptisé le RDV du financement. Une cinquantaine d'acteurs du financement (banquiers, capitaux-risqueurs, acteurs de la fintech, business-angels, aides publiques, crowdfunding, fonds d'investissement, etc.) étaient attendus.

Objectif : proposer aux TPE-PME régionales un panorama complet des aides publiques et de l'offre privée pour financer leur croissance via des rendez-vous qualifiés.

« En 2019, le besoin de financement de l'ensemble des entreprises participantes s'était élevé à 152 M€, a rappelé André Deljarry, le président de la CCI Hérault, en préambule.

Coronavirus et défections

Mais certains, coronavirus oblige, n'ont finalement pas fait le déplacement... La CCI annonçait près de 800 rendez-vous pris à l'avance sur la plate-forme de matching de l'événement. Mais une partie d'entre eux étaient annulés ou reportés. C'est le cas des rendez-vous pris avec Bpifrance.

« Concentrée sur sa mission de service public pour s'occuper des entreprises qui sont confrontées à la crise du coronavirus, Bpifrance propose de reporter ces rendez-vous au 26 mai prochain, dans les locaux de la CCI Entreprises, annonce Stéphanie Andrieu, élue de la CCI Hérault chargée de la Commission Financement. Il y a des entrepreneurs qui s'apprêtent à avoir des difficultés à cause du coronavirus et qui ont raison de venir à ce type d'événement. J'espère que les banquiers locaux suivront dans la tempête. »

Selon une enquête lancée par la CCI Hérault pour mesure l'impact économique du Covid-19 sur ses ressortissants, les 600 réponses obtenues révèlent, sur le département de l'Hérault, que 80 % des entreprises observent un impact, avec une baisse d'activité de 30 %. Les secteurs les plus touchés sont le commerce et tourisme dont l'hôtellerie-restauration (49 %) et les services dont l'événementiel (38,5 %).

Ce jour-même, la CCI Hérault, le Medef Hérault Montpellier et la CPME 34, aux côtés des collectivités (Région, Département, Métropole, Villes), des syndicats interprofessionnels (U2P) et des syndicats de branches (UMIH,...), ont annoncé la mise en place immédiate d'une cellule d'appui pour informer et accompagner les entreprises du territoire, ainsi qu'une adresse mail dédiée ([email protected]) permettant de centraliser l'ensemble des demandes et de guider les entreprises vers les mesures publiques mobilisables.

« Cette cellule centralise les demandes et oriente les entreprises vers les mesures de soutien prévues par l'État, précise la CCI. L'objectif est d'être un véritable facilitateur pour les chefs d'entreprises impactés dans leur trésorerie. »

Du conseil et du réseau

Qu'attendent alors les entreprises venues arpenter les allées de l'événement RDV du financement ?

« Il existe une grande variété de financements disponibles sur cet événement, et c'est une bonne chose pour les entreprises, car il n'y a pas que des acteurs bancaires, témoigne Judicael Roger, expert-comptable à Nîmes. Les questions que l'on nous pose sont représentatives des questions que l'on a dans nos cabinets. Il en ressort que les acteurs du financement se méconnaissent entre eux. Ce qui pêche, c'est l'information. Il faut faire du lien entre ces différents acteurs du financement. »

Une situation que confirme Simon Dufour, ancien athlète haut niveau et fondateur de SWIIIM il y a trois ans à Montpellier, spécialisée dans la distribution de matériels pour la pratique de la natation (250 000 € de CA 2019) : « Nous vendons sur les événements type compétitions de natation ou salons spécialisés, où on rencontre les clubs, nous proposons de personnaliser les produits pour les clubs, et surtout nous vendons sur internet. Aujourd'hui, nous avons un besoin en financement de 260 000 € sur deux ans afin de recruter courant 2020 un responsable acquisition et responsable produit et de booster nos ventes sur internet. Nous ambitionnons de doubler le chiffre d'affaires. Nous visons des financements de type business-angels ou fonds d'investissement, qui aient une affinité avec le sport. Je viens ici rencontrer du monde et discuter de mon projet, mais aussi chercher des conseils, du réseau. Certains financements sont identifiables facilement mais on nous parle toujours des mêmes. Le plus opaques, c'est l'accès au financement privé... Et le plus difficile, de trouver la porte d'entrée. J'ai suivi la formation Challenge financement de la CCI, ce qui m'a permis de construire mon projet et de rencontrer des personnes qui nous parlent de ce monde ».

Des encours de crédit en hausse significative sur l'Hérault

« Le RDV du financement est un dispositif d'utilité publique, assure de son côté Christian Assaf, conseiller régional à la Région Occitanie. Notre tissu de TPE et PME a longtemps été considéré comme une faiblesse. Mais ce sont des entreprises qui généralement résistent mieux aux crises, qui sont non délocalisables et pourvoyeuses d'une grande valeur ajoutée. Il est important de se mobiliser pour que sur ce territoire, on fasse attention à ne pas atteindre le record de défaillances. »

Stéphanie Andrieu rappelle qu'« en 2018, on a observé une hausse de 5,9 % des encours de crédit au niveau national auprès des entreprises, et que dans l'Hérault, elle était de 11,3 %. Et sur l'Occitanie, sur la cible TPE-PME, elle était de 7,6 % contre 6 % au national. Ce qui est un signe de dynamisme ».

« En six ans, le dispositif Challenge financement de la CCI a accompagné 71 entrepreneurs dont la plupart ont levé les financements visés, ajoute la dirigeante. Aujourd'hui, on constate qu'il y a une meilleure lisibilité des différents financements existant et les gens qui viennent savent ce qu'ils cherchent. »

Outre les rendez-vous experts en BtoB, la manifestation proposait trois ateliers : « La formation du dirigeant pour qu'il présente le meilleur dossier et prépare en amont les dispositions nécessaires à une levée de financement, la sécurisation de l'équipe autour du dirigeant dans le cadre de la levée d'un financement, et des conseils externes sur comment s'adjoindre des compétences financières », précise André Deljarry.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :