Le Groupe Peyrot ouvrira le 20e site Alpine Renault à Béziers

 |   |  761  mots
L'Alpine A110, que distribue le Groupe Peyrot, est fabriquée dans l'usine Renault de Dieppe
L'Alpine A110, que distribue le Groupe Peyrot, est fabriquée dans l'usine Renault de Dieppe (Crédits : Yannick Brossard)
Distributeur automobile des marques de l’Alliance, Peyrot se renforce dans l’Aude en reprenant les concessions Renault/Dacia d’Yves Mendegris. En outre, le groupe annonce l’ouverture d’un nouveau centre Alpine basé à Béziers (34).

C'est officiel, il y aura bien un 20ème show-room Alpine dans l'Hérault. Le groupe Peyrot a réussi à convaincre la marque française d'ouvrir un site à Béziers, positionnement géographique stratégique entre le centre de Toulouse et celui de Marseille. Le réseau est désormais au complet. Il s'appuie sur six filiales RGG (Renault Retail Group) et 14 investisseurs privés.

Une série de 1 955 exemplaires

En 2016, l'annonce par Renault de la relance de production de la mythique berlinette A110 a créé l'événement dans le milieu automobile. Cela faisait 22 ans que les chaines de production étaient à l'arrêt à l'usine de Dieppe, le dernier modèle étant sorti en 1995.

De retour, l'Alpine A110 se veut, selon la direction du groupe Renault, « fidèle aux principes qui ont fait son succès : compacité, légèreté, agilité sans transiger sur le confort et le plaisir de conduire. » Il va sans dire que pour accompagner la commercialisation de cette icône élue, au 33e Festival Automobile International, « plus belle voiture de l'année », il fallait montrer patte blanche. Si les candidatures n'ont pas manqué, le cahier des charges était drastique comme l'explique Robin Peyrot, dirigeant du groupe éponyme.

« Les concessionnaires devaient déjà représenter une marque de sport premium (ce qui est le cas du groupe Peyrot qui distribue la marque haut de gamme Infiniti, NDLR), avoir un showroom dédié d'au moins 120 m2, un conseiller exclusif Alpine et, dans l'atelier, des techniciens formés pour intervenir sur l'A110. L'investissement global est de l'ordre de 150 000€ ».

C'est sur le site historique de Renault Béziers que le centre Alpine ouvrira ses portes dès juin 2018. Anticipant l'arrivée probable de nouveaux modèles d'ici quelques années, le groupe Peyrot a opté pour un showroom de 160 m2 avec mobilier et merchandising spécifiques.

Pour s'offrir la nouvelle berlinette, il faudra débourser entre 55 et 60 000 € (deux versions, finition pure ou légende, 3 coloris bleu blanc noir). Tirée à 1 955 exemplaires, en référence à la date de création de la marque, la première série d'Alpine A110 s'est vendue sur internet en moins de 48 heures.

« Avec mes deux associés (Rémi Peyrot et Dominique Didier, NDLR), nous avons acheté un modèle chacun, s'enthousiasme Robin Peyrot. Les premières livraisons devraient démarrer dès le mois de mars et nous avons déjà en précommande une dizaine de véhicules. Je suis convaincu que ce marché de niche est porteur. À partir de 30 véhicules vendus, on peut envisager un retour sur investissement et je mise sur une cinquantaine de ventes annuelles. Mais au-delà de la rentabilité, c'est le côté passionnel de la voiture qui nous anime ».

Course à la concentration

Passionné de sport automobile justement, Yves Mendegris se voit confier la direction du site biterrois. Le dirigeant d'AMDS (Automobiles Mendegris Distribution Services, 58 salariés, 30 millions d'euros de CA) vient de son côté d'annoncer la cession de ses concessions Renault Carcassonne et Limoux au groupe Peyrot qui poursuit ainsi son expansion.

Fondé en 1945 par Joseph Franco, mécanicien à Castelnaudary, le groupe Peyrot, qui en est à sa troisième génération de dirigeants, distribue les marques de l'Alliance (Renault, Dacia, Nissan, Infiniti, GTR). Fort d'une stratégie géographique cohérente, le groupe s'est peu à peu étendu aux départements limitrophes.

En 2016, il fusionne avec Reflexautomobile (Dominique Didier) et rachète trois affaires de la SOFIRAN : Renault Béziers, Narbonne et Lézignan Corbières. En 2017, le groupe, à la tête de 32 points de vente (600 salariés) répartis sur 10 départements dans le Sud-Ouest, enregistre un chiffre d'affaires record de 340 M€ avec un volume de plus de 10 000 VN.

« Yves Mendegris a souhaité se rapprocher de nous pour bénéficier de la synergie du Groupe et de ses fonctions support. Pour nous, il s'agit clairement d'une stratégie de positionnement géographique entre la nouvelle plaque méditerranée Narbonne Béziers et notre périmètre historique », confie le président du groupe.

Désormais à la tête d'un parc de 13 000 VN (dont 10 000 pour Renault/Dacia, 3 000 pour Nissan, Infiniti représentant à peine 1% du volume global) l'entreprise est en passe d'intégrer le top 30 des distributeurs français.

« En deux ans, nous avons triplé notre CA, se félicite Robin Peyrot. Cela implique prioritairement aujourd'hui des ajustements (relocalisation des sites de Lézignan et Carcassonne prévues en 2018 et 2019, NDLR) et une consolidation du groupe.  Mais nous continuons à rester attachés à nos origines et à notre esprit familial très rugby. Je suis un vrai Occitan ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2018 à 8:21 :
vous devriez en vendre en Thailande ou je vis, ils sont "petés" de fric et accrocs aux voitures. Vous verriez les porsche les mercedes, les range, les ferrari, les masserati ici. On se demande ou ils vont chercher le fric
a écrit le 09/02/2018 à 18:56 :
Une très belle voiture, dommage de la voir tout le temps en bleu par contre cela ne la met pas à son meilleur avantage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :