La clinique Languedocia devient le 2e centre hospitalier vétérinaire du Grand Sud

 |   |  417  mots
(Crédits : DR)
Après Marseille, Montpellier est la 2e ville du grand Sud à avoir son centre hospitalier vétérinaire (CHV). A ce jour, seuls 8 établissements en France disposent de cette appellation.

En juin dernier, la clinique Languedocia, située sur le Parc 2000 à Montpellier, a obtenu l'appellation centre hospitalier vétérinaire (CHV). Elle devient ainsi le 8e établissement de ce type en France, et le 2e dans tout le grand Sud du pays, l'autre étant le CHV de Marseille.

« Nous ne sommes pas une clinique vétérinaire généraliste, explique Antoine Dunié-Merigot, co-gérant et associé avec trois autres vétérinaires. Notre cible principale, ce sont les vétérinaires de la région, de Perpignan à Aix-en-Provence, en passant par Rodez, qui nous envoient des cas qu'ils ne peuvent pas gérer. Nous ne faisons pas de vaccination ou de soins courants. »

24 h/24, 7 jours/7

Créée dans les années 1970 dans le quartier de Celleneuve, la clinique vétérinaire avait déjà changé de dimension en 2011 en déménageant sur le Parc 2000. Elle était devenue un important centre d'accueil de cas spécifiques envoyés par les vétérinaires de la région.

« L'obtention de cette appellation est une reconnaissance plus poussée de la qualité de notre travail, déclare le vétérinaire. Il y a un déficit de CHV en France. Certaines grosses cliniques pourraient obtenir le label mais ne l'ont pas demandé car le cahier des charges est lourd et un CHV génère une importante gestion. L'appellation de CHV requiert d'avoir un service d'urgence 24 h/24, 7 jours/7, avec vétérinaires et auxiliaires de santé vétérinaire, d'avoir au moins 2 spécialistes, de se doter d'équipements spécifiques, notamment scanner ou IRM, de pouvoir accueillir plusieurs espèces animales dans espaces différents, et de pouvoir accueillir des animaux contagieux. »

Sept spécialités

L'établissement s'est progressivement équipé mais a surtout dû recruter pour franchir la dernière étape vers la labellisation, recrutant récemment 7 personnes supplémentaires.

Les effectifs s'élèvent aujourd'hui à une cinquantaine de personnes, dont une vingtaine de vétérinaires dans sept spécialités : chirurgie, neurologie, médecine interne, imagerie médicale, ophtalmologie et dermatologie.

Le CHV dispose d'un plateau technique complet (IRM, scanner, endoscopie, échographie, radiographie, arthroscopie, etc, mais aussi un laboratoire d'analyses et quatre blocs opératoires).

Il accueille une soixantaine de cas chaque jour, une trentaine en urgence durant les week-ends. Il s'agit de chiens et de chats, mais aussi de lapins, furets, oiseaux et autres...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :