Extracthive et Véolia : 2,6 M€ pour le recyclage de matériaux à base de fibres de carbone

 |   |  405  mots
(Crédits : Extracthive)
La KIC Raw Materials a attribué un financement de 2,6 M€ au consortium porté par Véolia et la cleantech gardoise Extracthive, dans le cadre des appels à projet Up-Scaling Projects, pour le recyclage de matériaux à base de fibres de carbone. Ils se lancent dans la construction d’un démonstrateur industriel.

La cleantech gardoise (Bagnols-sur-Cèze) Extracthive, spin-off du CEA spécialisée dans le développement de cleantech, accompagne depuis 2015 les sites industriels dans l'amélioration de la qualité de leurs rejets ou dans la valorisation de leurs déchets, et travaille au développement de technologies de recyclage de matériaux complexes.

Le groupe Véolia et Extracthive ont choisi de co-développer une solution de recyclage des matériaux en fibres de carbone. Au cours des 18 derniers mois, ils ont développé une technologie brevetée. Baptisé PHYre®, « ce procédé vise à la séparation de la résine et des fibres de carbone par un traitement chimique ».

Testé à l'échelle laboratoire, le procédé PHYre® a démontré son efficacité sur des matériaux provenant de champs d'application différents : aéronautique, automobile ou infrastructure éolienne.

Démonstrateur industriel

En 2018, la start-up a bénéficié d'un financement de la région Occitanie afin de mener des essais pilotes. Dans le cadre des appels à projet Up-Scaling Projects lancé par la KIC Raw Materials, cluster européen d'accompagnement de l'innovation sur les matériaux et matières premières, le consortium intégrant notamment le CEA, l'université de Ghent (Belgique) et l'université de Mondragon (Espagne), s'est vu attribué par la un financement de 2,6 M€.

L'obtention de ce financement représente une étape majeure dans l'industrialisation du procédé PHYre®, permettant à Extracthive et Véolia de se lancer dans la construction d'un démonstrateur industriel. Il permettra également aux deux partenaires de viser conjointement le marché français et allemand.

« La production et l'utilisation de matériaux en fibres de carbone se sont considérablement développées au cours des dix dernières années et cela n'est pas prêt de s'arrêter, explique Christophe Dondeyne, directeur général de la start-up. Les dernières estimations font état d'une croissance de plus de 10 % par an pour un marché estimé à 30 Mds € à l'horizon 2020. Plusieurs solutions de recyclage de ces matériaux sont aujourd'hui en cours de développement et un marché est en train d'émerger en France et en Europe. Tout l'enjeu pour Extracthive était d'identifier le bon partenaire tant sur le plan industriel que sur le plan logistique. Les matériaux en fibres de carbone représentent des flux difficiles à capter. Le partenariat avec le groupe Véolia nous a donc permis de limiter très rapidement ce risque de sourcing. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :