Stéphan Rossignol, maire de La Grande Motte : "Un été pour se réinventer"

 |   |  773  mots
Stephan Rossignol, maire de La Grande Motte.
Stephan Rossignol, maire de La Grande Motte. (Crédits : DR)
SERIE « Été 2020, trois maires à la plage » (3/3). Dotée d’un patrimoine architectural exceptionnel, La Grande Motte (34) attire jusqu’à 100 000 vacanciers durant l’été, soit dix fois sa population locale. Pour contrer les pertes dues à la crise sanitaire et séduire les estivants, la station balnéaire met en place de nombreuses initiatives. Entretien avec son maire, Stéphan Rossignol.

Le 10 juin dernier, vous aviez déclaré à La Tribune que les pertes engendrées par la crise liée au Covid-19 sur les recettes de la ville s'élevaient à 6 M€. En ce début des vacances d'été, le bilan s'est-il alourdi ?

« Non pour l'heure, le bilan financier tourne toujours autour de 6 M€. Ces pertes sont enregistrées au niveau du casino - taxes sur les jeux estimées à 120 000 € par semaine -, de la taxe de séjour pour 1,2 M€ en 2019 et un prévisionnel de 400 000 € en 2020, des droits de stationnement, des droits de mutation, des équipements sportifs... S'y ajoutent les dépenses liées aux mesures sanitaires. Aussi, le 28 juillet prochain, je présenterai au conseil municipal un budget supplémentaire dans lequel sera revu un certain nombre de postes budgétaires. »

Ces pertes financières vous ont-elles contraint à reporter des opérations ?

« Obligatoirement. Nous avions un vaste projet de home-staging visant à accompagner les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :