Bertin Nahum élu parmi les entrepreneurs high-tech les plus influents

 |   |  450  mots
Bertin Nahum enseigné aux enfants ? Le patron de Medtech SA a été classé 4e des « entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires » par la revue Discovery Series. Derrière Steve Jobs (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook) ou James Cameron.

« Genius : comment Bertin Nahum a influencé le monde ». Ce pourrait être le titre du dernier magazine thématique Discovery Series, paru en septembre aux éditions Scholastic.

L'éditeur canadien spécialiste des manuels éducatifs pour la jeunesse, fait rentrer le patron de Medtech SA dans son top 10 des génies high-tech qui « par leurs inventions, ont influencé la vie moderne. »

« Passer derrière Steve Jobs, James Cameron ou devant Bill Gates (le fondateur de Microsoft est absent du top 10, NDLR), ça met un peu mal à l'aise. Ils ont voulu rafraîchir le classement et mettre en avant des inventions plus proches du public. J'ai la chance d'intervenir dans les secteurs de la santé et de la robotique, deux domaines d'activités qui font tout de suite fonctionner l'imaginaire », analyse Bertin Nahum, « le petit génie de la robotique », qui minimise l'impact de cette distinction outre-atlantique.

Le patron de Medtech, société créée en 2002 à Montpellier et spécialisée dans la robotique chirurgicale, a pourtant acquis une visibilité mondiale avec sa deuxième génération de robots baptisés « Rosa ».

Commercialisé depuis 2009, ce dispositif d'assistance aux gestes neurochirurgicaux équipe déjà quatorze établissements médicaux dans le monde (Europe, Amérique du Nord, Asie), notamment à la Cleveland Clinic (Etats-Unis), au CHU de Sherbrooke (Canada) ou à la clinique du millénaire à Montpellier.

« Rosa », sorte de « GPS du chirurgien », a été conçu pour fiabiliser et sécuriser l'intervention chirurgicale. De l'avis de son inventeur, il rend « l'acte chirurgical plus fiable, plus répétable et non aléatoire » et conforte la position de leader de Medtech, avec un seul concurrent sur ce secteur (Renishaw).

« Aujourd'hui dans le monde, toutes spécialités confondues, il existe seulement une dizaine de sociétés spécialisées en robotique chirurgicale performantes et actives. »

Medtech, qui a ouvert deux filiales en 2011 pour l'activité de commercialisation (Canada et Etats-Unis), prépare une nouvelle génération du robot Rosa pour 2014 : « Rosa Spine » (rachis) dédié à la chirurgie de la colonne vertébrale.

« On a posé un premier pied dans le secteur de la neurochirurgie. La stratégie est de s'appuyer sur ce succès pour attaquer un marché beaucoup plus colossal : le rachis, qui représente plus d'1,5 million d'interventions chirurgicales chaque année dans le monde. »

Cette nouvelle génération de robots va permettre à Medtech d'assurer son développement. La société, qui emploie 20 salariés, conservera son siège et son activité de R&D à Montpellier.

L'entreprise qui a fêté ses dix ans en juillet dernier, réalisera un chiffre d'affaires de 2 M€ en 2012 et annonce un prévisionnel de 3 M€ en clôture d'exercice 2013 (au 31 mars).

Idelette Fritsch

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :