Catherine Dumont décorée de l'Ordre national du mérite

 |   |  594  mots
L'assemblée générale du Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables s'est déroulée le 27 septembre à Nîmes (30). L'occasion de signer un partenariat avec la CCI Languedoc-Roussillon.  

Le Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables (920 professionnels en Languedoc-Roussillon et Aveyron) a tenu son assemblée générale annuelle, vendredi 27 septembre aux Arènes de Nîmes (30).

L'occasion, pour la profession, de faire un retour sur les diverses actions menées dans l'année : les différents baromètres (Écozoom, Fiscalzoom, Socialzoom), la promotion Chede'ec (Cycle des hautes études pour le développement économique) ou encore la lutte contre l'exercice illégal de la profession par des officines non habilitées.

« La profession d'expert-comptable est réglementée, martèle la présidente régionale, Catherine Dumont. Nous obtenons des résultats : des condamnations significatives ont été rendues en région. »

L'assemblée générale a aussi abordé la question du projet de loi déposé au Conseil des ministres le 3 septembre dernier. Il vise à faciliter les créations de sociétés d'expertise comptable et les prises de participation dans leur capital par des actionnaires européens.

« Il s'agit d'harmoniser les règles européennes, commente Catherine Dumont. C'est une ouverture. Mais il faut que ce soit mesuré car il est impératif de garder la sécurisation de nos missions. L'indépendance de la profession sera préservée, mais les actionnaires ne seront pas forcément du métier. »

Sur son site internet le 1er septembre, le magazine Les Échos révélait que, selon un sondage réalisé par l'institut d'études marketing INIT, l'optimisation fiscale est la première des attentes pour 63 % des dirigeants français de PME. « Ça a toujours été le cas mais en effet, ça prend encore plus d'acuité maintenant, répond la présidente régionale. La pression s'est accentuée et aujourd'hui, un chef d'entreprise doit avoir une gestion plus fine qu'il y a 25 ans car les marges sont très étroites. »

Quelque 41 impétrants ont prêté serment en fin d'après-midi. La profession souffre-t-elle d'une crise de vocation ? « On travaille en effet à l'attractivité car les jeunes y voient un métier où l'on travaille énormément, qui brasse essentiellement des chiffres, des bilans, etc., répond Catherine Dumont. Il faut communiquer sur le fait que l'on est complètement imbriqués dans l'économie du territoire. Le baromètre Écozoom ou le Chede'ec, par exemple, contribuent à donner un autre regard sur notre profession. »

Le Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables a invité à son AG Jacques H. Paget, avocat de formation, devenu expert en négociation. « Il a révélé les méthodes de la persuasion grâce à un travail sur le mental, souligne Catherine Dumont. Ses prestations sont très prisées des dirigeants d'entreprises en matière de négociation... »

L'assemblée générale a aussi permis à l'Ordre des experts-comptables et à la CCI Languedoc-Roussillon de signer une convention validant un partenariat de collaboration dans quatre directions : prescription mutuelle sur l'offre de services, accompagnement des porteurs d'activité, accompagnement sur la transmission d'entreprise, et actions collectives de promotion de la création-reprise d'entreprise.

À la fin de l'assemblée générale, Catherine Dumont a reçu la médaille de l'Ordre national du mérite au grade de chevalier, des mains de la présidente d'honneur du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables, Agnès Bricard. « Cette récompense, qui a été demandée par le Conseil supérieur, est une reconnaissance à laquelle je suis très sensible, déclare Catherine Dumont. Il sanctionne un parcours, mais aussi le travail et le temps que j'ai donnés à la profession. »

Cécile Chaigneau

Crédit photo : OEC

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :