Elections CCI : dernière ligne droite

 |   |  475  mots
Le vote s'achève mercredi prochain (8 décembre). 15 candidats sont en lice. Les résultats définitifs des 9 CCI ne devraient pas être connus avant le 15 décembre.

130 000 chefs d'entreprises étaient appelés, depuis le 25 novembre 2010, à se prononcer par internet ou par correspondance pour élire leurs représentants au niveau territorial mais aussi, dans la cadre de la réforme des CCI, au niveau régional.
Dès le 1er janvier 2011, suite à cette réforme, les chambres consulaires changeront de dénomination : la CRCI, dont le président sera élu vers le 15 janvier, se transforme en CCIR et les CCI deviennent des CCIT (territoriales).
Chaque CCIT comporte un nombre de membres différents (lire tableau ci-dessous) et est représentée à la CCIR par catégories :


 Composition des membres par CCIT par catégorie (Source : CRCI) :

tabloun


Répartition des sièges à la CCIR par CCIT (Source CRCI) :

tablodeux


Si les finances des CCI territoriales seront transférées à la CCI régionale à compter du 1er janvier 2011, c'est 2 ans plus tard, au 1er janvier 2013, que l'ensemble du personnel des CCI sera transféré à la CCIR.
Un décret, publié mercredi dernier (1er décembre 2010) au journal officiel, confirme le « renforcement à l'échelon régional du réseau des CCI » et « fixe notamment les missions qui sont obligatoirement mutualisées au niveau régional ». Il précise également que cette « mutualisation » s'accompagnera « d'une baisse de la taxe payée par les entreprises pour financer les chambres ».


Qui sont les candidats ?
Sur les neuf élections des CCI de la région, cinq d'entre elles comptent une seule liste :
- Alès : Francis Cabanat, président sortant
- Béziers : Daniel Galy, président sortant
- Mende : Thierry Julier, liste d'union CGPME 48
- Carcassonne : Jean Caizergues, président sortant, également candidat à la CCIR
- Narbonne : Bernard Ballester, président sortant, également candidat à la CCIR

À Sète, deux listes se font face :
- Jean-Gabriel Augé, président de la commission provisoire, liste de l'Union patronale, soutenu par le Medef et l'UMIH
- Olivier Oddi, liste indépendante

À Perpignan, la liste CGPME 66 représentée par Bruno Delmas s'oppose à la liste du président sortant, Bernard Fourcade (Medef). A priori, peu de suspens sur ce scrutin puisque Christian Bourquin lui-même et tous les syndicats professionnels, exceptée la CGPME, ont clairement affiché leur soutien à Bernard Fourcade, par ailleurs candidat à la présidence de la CCIR.

À Montpellier, trois listes sont en lice : Guy Cohen considéré comme l'outsider (liste « La CCI humaine ») s'insurge contre la remise en cause de la légitimité de sa candidature alors que Gabrielle Deloncle (CGPME) et Rudy Iovino (président sortant / Medef) s'attaquent par médias interposés au point d'en arriver devant le tribunal.

À Nîmes, ce sont les listes d'Élise Dare (Adac 30), d'Éric Giraudier (Medef élargi) et d'Henry Douais (CGPME) qui s'affrontent. Le scrutin s'annoncerait serré.

Ysis Percq

Légende : Les résultats définitifs du vote devraient être connus au plus tard le mercredi 15 décembre
Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :