Hérault Tourisme renouvelle son partenariat avec Atout-France

 |   |  370  mots
Le 28 octobre 2013, l'agence de développement touristique Hérault Tourisme et l'agence nationale Atout-France ont présenté le bilan de leur partenariat en vigueur depuis 6 ans. L'accord a permis d'accompagner 60 projets, de 0,5 M€ à 2 M€.  

Pour Hérault Tourisme, le partenariat avec Atout-France, l'agence nationale de développement touristique, a été fructueux. « Depuis 2006, ce sont 60 projets qui ont été accompagnés avec Atout-France : notre tandem représente un ensemble d'investissements (certains sont encore prévisionnels), qui avoisine 200 M€ », indique Pascal Schmid, directeur général d'Hérault Tourisme.

Le partenariat, établi il y a six ans, va donc être renouvelé. « Avant notre collaboration, les projets, notamment portés par des acteurs privés, et requérant un investissement compris entre 0,5 et 2 M€ réussissaient dans 50 % des cas. Désormais, nous les faisons passer à 70 % de réussite ».

Même si les projets réalisés par les deux acteurs du tourisme sont généralement de petite taille, certains accompagnements se font sur des très gros projets, par exemple lorsqu'il s'agit d'aménagement du territoire, comme le réaménagement du Lido du Grand Travers (34), ou encore le projet œnotouristique en cours de développement au Château de Saint-Pierre de Serjac, situé à Puissalicon (34).

« Ces projets sont vraiment conséquents, et peuvent aller jusqu'à 80 M€ », explique Pascal Schmid, précisant que « ces projets, même sans notre action se seraient aussi réalisés. Mais le partenariat avec Atout-France permet de gagner du temps, d'être plus efficace».

L'œnotourisme, qui fait partie des orientations que compte suivre le tourisme languedocien, a la part belle. La réalisation de Viavino, le site oenotouristique de Saint-Christol, en est le premier fleuron, et était prévu depuis 2007.

Autre perspective pour le tourisme héraultais, la politique de « Grands Sites de France », appellation détenue par Saint-Guilhem-le-Désert, et que d'autres sites touristiques aimeraient décrocher, comme par exemple la cathédrale de Maguelone, installée à quelques encablures de Palavas-les-Flots.

Parmi ses projets à faire valoir, outre un projet de réfection du parc qui entoure la bâtisse, le tourisme solidaire, avec la présence d'un CAT « Les compagnons de Maguelone ». Celui-ci s'attache à faire travailler des personnes handicapées comme pêcheurs, vignerons, et ce en restauration, afin d'offrir aux touristes des produits du terroir, et en circuit court.

Amandine Ascensio

Voir également :
Vidéo du Club de l'éco sur le tourisme, organisé en juin 2013 lors de Connec'Sud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :